Trio con brio & Lise Berthaud @ Rencontres Musicales Evian 2015

Rencontres Musicales d'Evian ClassicAll 5

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

Arnold Schönberg

« Sonnet de Pétrarque » extrait de la Sérénade op. 24

(arr. pour trio avec piano de Felix Greissle)

 

Ludwig van Beethoven

Trio avec piano n°6 en mi bémol majeur op. 70 n°2

I. poco sostenuto - II. allegretto - III. allegretto ma non troppo - IV. finale: presto

 

Robert Schumann

Quatuor avec piano en mi bémol majeur op. 47

I. sostenuto assai – allegro ma non troppo - II. Scherzo : molto vivace - III. andante cantabile - IV. finale : vivace
 

L’exposition dynamique et sauvage de la gamme dodécaphonique illustre le tourment de Pétrarque qui, dans son sonnet CCLVI, enrage contre celle dont les yeux et les mots le consument… Composée pour baryton et septuor, la sérénade (et son texte rendu muet) prennent une dimension plus intime dans cet arrangement pour trio.

Celui de Beethoven nous rassure dans le lien parfait qu’il forme entre Haydn et Schubert : la délicatesse des mélodies et la grâce dansante des mouvements rappellent le maître, tandis que l’unicité des tempos et l’esprit rythmique de l’ensemble annoncent les successeurs.

Pour le quatuor avec piano de Schumann, le Trio con Brio est rejoint par l’alto et réuni pour la première fois avec Lise Berthaud. Composé sensiblement en même temps – et dans le même esprit – que le quintette entendu en ouverture du festival, le quatuor renoue malgré tout avec une intimité absente chez son grand frère. L’atmosphère fantastique du scherzo, la plainte du violoncelle dans l’Andante, les respirations méditatives du premier mouvement, l’impétuosité du finale, enrichissent la pièce d’une palette de caractères, d’écritures et d’équilibres – le piano en devient concertant dans le finale – et l’illuminent de nouvelles perspectives.

La Grange au Lac

Rencontres Musicales d'Evian

Les Rencontres musicales d'Évian sont un festival de musique de chambre à Évian-les-Bains. Créé en 19761 par Antoine Riboud, alors PDG du groupe Danone, et le chef d'orchestre Serge Zehnacker, il a longtemps été placé sous la direction du célèbre violoncelliste Mstislav Rostropovich. Après plusieurs années d'interruption au début des années 2000, il est relancé en 2014 sous la direction artistique du Quatuor Modigliani.

Les concerts ont lieu à la Grange au Lac et au théâtre du Casino au sein de l'Evian Resort.

Dès sa création, le rendez-vous musical, d'abord intitulé Jeunes Musiciens sans Frontières, devient une référence parmi les mélomanes. En 1985, Mstislav Rostropovich, grand ami d'Antoine Riboud, est nommé président du festival. Il y invite les plus grandes phalanges et les plus grands musiciens de la scène internationale, et donne à l'événement une envergure majeure.

En 1977, Serge Zehnacker crée le célèbre Concours international de quatuor à cordes ; dirigé à partir de 1988 par Alain Meunier, il quitte Évian pour Bordeaux dix ans plus tard.

En 1993, Antoine Riboud offre à Mstislav Rostropovich une salle à la hauteur du festival : la Grange au Lac. Construite par l'architecte Patrick Bouchain et dotée d'une acoustique exceptionnelle (cabinet BAOS), la Grange au Lac, entre datcha russe et grange savoyarde, se situe au cœur du parc de l'Evian Resort, entre l'Hôtel Royal et l'Hôtel Ermitage2.

À la suite de Serge Zehnacker et d'Hervé Corre de Valmalète, les directeurs des débuts, c'est la veuve de Pablo Casals, Marta Casals Istomin, qui prend la direction du festival à partir de 19913. La fille de Rostropovich, Elena Rostropovich, lui succède en 1998. Quelques années plus tard, son père quitte la présidence et le festival prend fin. Interrompues en 2001, les Rencontres laissent alors place aux Escales Musicales, trois journées de concerts à la Pentecôte. Sous la direction du chef d'orchestre Laurence Dale, le nouveau festival anime la vie évianaise pendant douze ans.
Les nouvelles Rencontres

En 2013, le Groupe Danone décide de relancer les RME4 et en confie la direction artistique au Quatuor Modigliani, avec l'ambition d'en faire un rendez-vous majeur dans le paysage des festivals. La nouvelle édition se consacre à la musique de chambre, du récital solo aux petites formations orchestrales. La première édition aura lieu du 58 au 14 juillet 2014 ; un festival OFF, des classes de maîtres et des conférences gravitent autour des quinze concerts.

Les nouvelles Rencontres musicales sont partenaires de la Maison des Arts Thonon-Évian, de la Ville d'Évian et de l'Académie musicale d'Evian.

  • Evian Resort BP8 74501Evian les Bains France
  • web

Trio con brio

Soo-Jin Hong, violon
Soo-Kyung Hong, violoncelle
Jens Elvekjaer, piano

Fondé en 1999, Trio con Brio Copenhagen poursuit depuis une exploration originale et intelligente du répertoire pour trio avec piano. Salué par la critique internationale, il se produit sur les plus grandes scènes de musique de chambre, comme à Tivoli, au Concertgebouw, au Carnegie Hall, au Wigmore Hall, au Konzerthaus Berlin, au Seoul Arts Center… ainsi bien sûr qu’au Copenhagen Chamber Music Festival, qu’ils ont créé et dont ils assurent la direction artistique.

Lauréat de nombreux concours de musique de chambre (ARD à Munich, Vittorio Gui à Florence, Trondheim Competition et prix internationaux, l’ensemble a suivi l’enseignement du Quatuor Alban Berg, mais également de Frans Helmerson, Michaela Martin et Harald Schoneweg à l’Université de Cologne, et des précieux conseils de Ferenc Rados à Budapest.

Dédicataire de plusieurs créations de compositeurs renommés, le trio joue un rôle central sur la scène contemporaine scandinave. Au-delà de la musique de chambre, ils créent notamment le Triple concerto de Sandström avec l’Orchestre national symphonique du Danemark et Kristjan Järvi en 2011 et le rejouent l’année suivante avec l’Orchestre philharmonique de Stockholm. Ils sont par ailleurs régulièrement invités à interpréter le Triple concerto de Beethoven.

Les membres du trio sont tous trois professeurs à l’Académie royale de Copenhague et donnent au cours de leurs tournées des masterclasses individuelles ou en trio, comme à Yale ou à la Royal Irish Academy of Music, entre autres. Soo-Jin joue un violon d’Andrea Guarneri (XVIIe siècle), Soo-Kyung joue un violoncelle Grancino, et Jens est un artiste Steinway.

Lise Berthaud

Née en 1982, Lise Berthaud a étudié au CNSM dans les classes de Pierre-Henry Xuereb et Gérard Caussé. Lauréate du Concours Européen des Jeunes Interprètes puis du Prix Hindemith du Concours International de Genève, elle est sélectionnée par le prestigieux programme BBC New Generation Artist pour les saisons 2013-2015.

Elle est l’invitée du Sinfonia Varsovia, des Musiciens du Louvre, de l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de Chambre de Paris et des formations de la BBC. Elle joue sous la direction de Paul McCreesh, Leonard Slatkin, Marc Minkowski, François Leleux, Fabien Gabel, ou encore Emmanuel Krivine qui l’emmène en tournée avec Harold en Italie et l’Orchestre Français des jeunes alors qu’elle n’a que 20 ans. Elle se produit dans des salles comme le Théâtre des Champs-Elysées, Pleyel, le Châtelet, le Wigmore Hall, le Musée d’Orsay, le Palazzetto Bru Zane, King’s Place, et aux festivals de la Côte Saint-André, la Roque d’Anthéron, Auvers-sur-Oise, la Folle Journée de Nantes, à Radio France – Montpellier, Messiaen de la Meije, aux Moments Musicaux de La Baule…

Elle partage régulièrement l’affiche avec des artistes comme Renaud Capuçon, Eric Le Sage, Augustin Dumay, Pierre-Laurent Aimard, David Grimal, Emmanuel Pahud, Martin Helmchen, Marie-Elisabeth Hecker, les quatuors Ebène et Modigliani. Avec Suliman Altmeyer, Pierre Fouchenneret et François Salque, elle fonde le Quatuor Strada.

Lise Berthaud a par ailleurs collaboré avec de nombreux compositeurs dont Philippe Hersant, Thierry Escaich, Henri Dutilleux, György Kurtág, Guillaume Connesson. Après avoir pris part aux enregistrements Schumann et Fauré d’Eric Le Sage chez Alpha, elle enregistre pour Aparté en 2013 un premier disque en leader avec le pianiste Adam Laloum. Les critiques sont unanimes : Diapason d’or, clef Resmusica, sélections Radio Classique et France Inter.

Votre réaction