James Taylor Quartet @ Rhino Jazz 2014

Rhino Jazz Jazzee 54

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

The James Taylor Quartet
James Taylor : orgue Hammond
Chris Montague : guitare
Andrew McKinney : basse
Adam Betts : batterie

Depuis 1985 The James Taylor Quartet est adepte des reprises de thèmes de films ou de séries télévisées. En incorporant de plus en plus d’éléments jazz et soul à son rhythm n’ blues psychédélique, James Taylor avance vers le son acid jazz proprement dit. Connu en Grande-Bretagne pour ses prestations publiques riches en improvisations, le quartet navigue à merveille aux confins de la Soul et du Jazz.


 

Rhino Jazz

Depuis sa création en 1979, le Rhino Jazz(s) festival n’a de cesse de créer l’événement dans le monde des musiques de jazz(s). Toujours à l’affût des découvertes, il présenta notamment les premiers concerts de Paolo Conte, Michel Petrucciani, Stéphane Grappelli, Salif Keita, Ray Lema... Souhaitant développer chaque année une programmation d’envergure internationale tout en associant les futurs grands talents de demain, le Rhino Jazz(s) festival est un acteur privilégié des villes partenaires de l’événement, soit plus d’une trentaine basées sur trois départements : Loire, Rhône et Isère. Au sein de sa programmation toujours à la découverte des jazz(s) d’aujourd’hui, il fait aussi la part belle à une programmation jeune public audacieuse pour le plus grand plaisir des 3000 enfants associés aux concerts et ateliers initiés par le festival. Chaque année, de juillet à octobre, le festival donne le ton et le tempo en proposant plus d’une cinquantaine de concerts pour un public toujours au rendez-vous !

Pour sa 36e édition, le festival Rhino Jazz(s) "repointe" ses cornes en été du 27 juin au 12 juillet 2014. Et pour lancer sa programmation estivale, c’est à une soirée hautement festive que vous convie le Rhino avec Jazz à Vienne le vendredi 27 juin : un événement unique qui invite gratuitement chaque année près de 7000 festivaliers ! Le festival s’étend ensuite jusqu’au 12 juillet... Nouveaux lieux insolites et musiques tous azimuts, le Rhino promet son lot de surprises !

A l’automne 2014, le festival entre en scène du 2 au 19 octobre avec plus de 40 concerts entre Loire, Rhône et Isère ! Au programme de l’affiche 2014 : Gilberto Gil, Slow joe and the Ginger accident, Lottchen, Trilok Gurtu, Sandra Nkake, Mighty Mo rodgers, Shakura S’Aida, Lisa Simone (la fille de Nina !) Lou Tavano et bien d’autres ... Au total, plus de 250 musiciens explorant les quatre coins du jazz : new orleans, soul, swing, blues, jazz manouche, funk, world...

  • Château du Jarez, 11 rue Benoît Oriol 42400 SAINT CHAMOND France
  • web

The James Taylor Quartet

James Taylor commence sa carrière avec l'obscur groupe de garage The Prisoners en 1982. Il a alors tout le loisir de travailler un son dérivé du psychédélisme rhythm n' blues des années 60, comme le pratiquaient Brian Auger et Julie Driscoll.

Après la séparation de The Prisoners, il forme James Taylor Quartet en 1985 et commence par Adapter à son style des thèmes de films. C'est tout naturelement que sa première victime est le thème de Blow Up d'Antonioni, crée à l'origine par Herbie Hancock. La reprise enthousiasme John Peel et un certain Eddie Piller, futur fondateur du label Acid Jazz.

Le premier album de The James Taylor Quartet s'intitule Mission: Impossible en 1986 et comprend exclusivement des reprises de thèmes de films ou de séries télévisées. En incorporant de plus en plus d'éléments jazz et soul à son rhythm n' blues psychédélique, James Taylor avance vers le son acid jazz proprement dit.

Get Organized en 1989 et Do Your Own Thing deviennent des classiques du genre lorsque la vague acid jazz atteint son sommet. In the Hand of the Inevitable en 1995 devient même la plus importante vente du label d'Eddie Piller. Le groupe garde ensuite une importante popularité en Grande-Bretagne par le biais de prestations en public riches d'improvisations.

Live at the Jazz Cafe en 2008 et New World en 2009, témoignent de la vitalité intacte d'un groupe qui navigue toujours à merveille aux confins De La Soul et du jazz.

Votre réaction