Renaud Garcia Fons / La vie devant soi

Salle Paul Fort - La Bouche d'Air Jazzee 41

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

Avec ce nouveau projet, Renaud Garcia-Fons quitte la sphère méditerranéenne et hispanisante pour sa ville, Paris. Au fil des compositions originales, cette déambulation imaginaire juxtapose le charme mélodique du Paris de son enfance et du Paris cosmopolite et trépidant d'aujourd'hui.  Les genres musicaux se combinent : musette, chanson, jazz, écriture classique, grooves actuels, à la manière d’un film qui passe du noir et blanc à la couleur.

Pour arpenter ainsi le bitume qui a fait place au pavé parisien, il fallait réunir, autour de la contrebasse chantante et résolument mélodique de Renaud Garcia-Fons, deux instrumentistes tant poètes que virtuoses, David Venitucci et Stephan Caracci, rompus à tous les styles et dont les sonorités, l’accordéon et le vibraphone, sont à même de servir tous les contrastes de la tradition au jazz moderne.

Salle Paul Fort - La Bouche d'Air

Tout a commencé avec l’enthousiasme de quatre passionnés, Gérard Poussin, Jean Brizais, Pierre Yves Mabit, et Alain Sabaud, co-fondateur de l’association ; qui s’étaient donnés pour objectif de favoriser la création et la diffusion artistique dans le domaine de la musique et plus précisément celui de la chanson française.

Les années n’ont pas entamé l’esprit de l’association et de ses bénévoles, qui au côté d’une équipe professionnelle, font vivre et animent ce projet de référence nationale.

Des valeurs sûres aux artistes en découverte, la Bouche d’Air a accueilli à la salle Paul Fort tout ce que la chanson française compte de talents. Ses goûts étant éclectiques, elle n’a pas pour autant négligé le jazz, le blues, les musiques du monde ou l’humour musical.

Aujourd’hui la Bouche d’Air a recentré son projet autour de la chanson, toujours attentive aux artistes en découverte, pour que vous soyez parmi les premiers à découvrir les talents d’aujourd’hui.

La Bouche d’Air est une association Loi 1901. Elle est subventionnée par la ville de Nantes, le Conseil Régional des Pays de la Loire, le Conseil Général de Loire Atlantique, La DRAC pays de la Loire, et soutenue par le CNV et la Sacem.

  • espace Paul-Fort/la Bouche d’Air, 9 rue Basse-Porte, 44000 Nantes, France
  • web

Renaud Garcia Fons

Un itineraire singulier entre classique, jazz et musiques du monde.

Renaud Garcia Fons est de ces musiciens qui font corps avec leur instrument. Son amour de la musique s’affirme dès l’âge de cinq ans au travers du piano et de la guitare classique. Puis survient le coup de foudre avec la contrebasse. Renaud tombe dans « les bras de la belle » et se jette à corps perdu dans la pratique de l’instrument.

Parallèlement à un cursus d’étude classique au conservatoire (classe d’écriture, d’instrument et d’orchestre), il étudie avec François Rabbath avec lequel il acquiert une connaissance approfondie de l’instrument, lui donnant une vision étendue des possibilités de la contrebasse. Il obtient différents prix aux Conservatoires de Paris et d’Aubervilliers et est titulaire du diplôme d’état de professeur de contrebasse. Depuis l'âge de 21 ans, Renaud Garcia-Fons étudie seul, développant un langage et une technique singulière nourris de l'apport de différentes musiques d'orient et d'occident.

Renaud Garcia-Fons a très tôt l’idée d’ajouter une cinquième corde à son « arc » - qui n’en compte classiquement que quatre. Il envisage déjà la contrebasse en tant que soliste, entre composition et improvisation et forge ainsi sa propre technique et développe un langage qui n’appartient qu’à lui. Son style unique est immédiatement reconnaissable.

Sa quête musicale le conduit à expérimenter de nouvelles sonorités, d’abord dans le jazz en intégrant l’ensemble du trompettiste Roger Guérin, puis l’Orchestre de Contrebasses, l’Orchestre National de Jazz dirigé par Claude Barthélémy. Il sera aussi complice de Nguyen Le, Sylvain Luc, Paquito D’Rivera, Michel Portal, Didier Lockwood, …
Proche de la tradition du flamenco qu’il étudie et transpose à la contrebasse, il collabore avec David Dorantes, Esperanza Fernandez, Gerardo Nunez, Carmen Linares, … mais aussi avec Angélique Ionatos (Grèce), Dhafer Youssef (Tunisie), Huong Tanh, (Vietnam) Kudsi Erguner (Turquie), Soriba Kouyaté (Mali), le trio Chemirani (Iran) … dans la sphère des musiques du monde.

Votre réaction