Scarlatti 555 / François Guerrier

Festival de Radio France Montpellier ClassicAll 13

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

Domenico Scarlatti (1685-1757)

Sonate K 61 en la mineur (Allegro)
Sonate K 312 en ré Majeur (Allegro)
Sonate K 353 en ré Majeur (Allegro)
Sonate K 304 en sol Majeur (Andante cantabile)
Sonate K 314 en sol Majeur (Allegro)
Sonate K 433 en sol Majeur (Vivo)
Sonate K 302 en do mineur (Andante)
Sonate K 73 en do mineur (Allegro)
Sonate K 354 en fa Majeur (Andante)
Sonate K 350 en fa Majeur (Allegro)
Sonate K 351 en si bémol Majeur (Andante - Allegrissimo)
Sonate K 370 en mi bémol Majeur (Allegro)
Sonate K 371 en mi bémol Majeur (Allegro)

François Guerrier, clavecin

Festival de Radio France Montpellier

Le Festival de Radio France et Montpellier Occitanie est un festival annuel qui se déroule au mois de juillet dans la ville de Montpellier, les villages de la Métropole montpelliéraine et plusieurs communes de la grande région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Le festival est créé en 1985 à l’initiative de Radio France et de la Ville de Montpellier et confié à la direction de René Koering, pour :

« concilier classique et inattendu, grands interprètes et jeunes espoirs, accents anciens et sonorités de demain… dans la grande tradition du service public… qui, seul, peut offrir un si grand choix »

Le goût de la découverte de son directeur a conduit le Festival à de nombreuses recréations lyriques (de Henry VIII de Saint-Saëns à Cyrano de Bergerac d’Alfano, et en 2006 Fiesque de Lalo), mais aussi à proposer des formes inusitées de concerts (piano itinérant, concert match) et la découverte de musiques d’aujourd’hui (jeunes compositeurs, musique électro-acoustique).

Il est resté directeur du Festival jusqu'en 2011. Jean-Pierre Le Pavec a pris sa succession pour les éditions 2012, 2013 et 2014. Depuis le 1er septembre 2014, la direction du Festival a été confiée à Jean-Pierre Rousseau.

À partir de 2016, le festival est co-présidé par Carole Delga et Mathieu Gallet.

Le festival organise environ 200 manifestations musicales variées, dont 90 % sont gratuites. De nombreux concerts sont retransmis en direct sur les antennes de Radio France.

  • Allée des Républicains Espagnols CS 79912, 34960 Montpellier Cedex 2, France
  • web

François Guerrier

Après des études complètes au Conservatoire de Caen, François Guerrier se perfectionne dans la classe de clavecin du CNSM de Paris auprès de Pierre Hantaï, Christophe Rousset, E. Joie et Kenneth Weiss ; il obtient son premier prix en 2001. Parallèlement, il se forme à l’orgue en autodidacte et devient musicien de l’orgue historique de Guibray (1746).

Invité en tant que soliste par de nombreux festivals tels que la Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, the Early Music Festival of Birmingham, le Printemps des Arts de Nantes, les Chants de la Dore, les festivals de Lausanne, Auch, Saintes ou Montpellier, il se produit également au sein d’ensembles de musique de chambre et d’orchestres (Ricercar Consort, Ensemble Baroque de Limoges, Il Gardellino, Capriccio Stravagante Orchestra, La Simphonie du Marais, le Cercle de l’Harmonie…), ce qui l’amène à jouer dans l’Europe entière et au Japon.

Passionné de musique vocale, il est membre de l’ensemble « Les Musiciens du Paradis » et est engagé comme répétiteur par l’Opéra de Paris, la Monnaie de Bruxelles et par « Les Arts Florissants » à l’occasion du Jardin des Voix 2002. Prix du Concours international Bach de Leipzig 2006 et du Manoir de Pron 2005, il enregistre trois partitas de Bach, récompensées par un Diapason découverte ; il participe aussi à divers enregistrements de musique de chambre et d’orchestre. François Guerrier enseigne la basse continue et l’accord des clavecins à l’Académie de Musique ancienne de Lisieux, et il est responsable de l’entretien de plusieurs collections privées de claviers anciens.

Votre réaction