Planète Sinkovsky

Festival d'Ambronay ClassicAll 3

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium


Planète Sinkovsky

Georg Philipp Telemann: Concerto pour 3 violons en fa majeur, TWV 53:F1
I. Allegro
II. Largo
III. Vivace

Pietro Antonio Locatelli: Concerto grosso en mi bémol majeur op. 7 n° 6 "Il pianto d'Arianna"

Johann Sebastian Bach: Concerto n°1 en la mineur BWV 1041
I. Allegro moderato
II. Andante
III. Allegro assai

Antonio Vivaldi: Concerto pour violon en mi mineur “ Il Favorito “ RV 277
I. Allegro
II. Andante
III. Allegro

Antonio Vivaldi: Concerto pour viole d’amour et luth en ré mineur RV 540
I. Allegro
II. Largo
III. Allegro

Antonio Vivaldi: Nisi Dominus
I. Nisi Dominus
II. Vanum
III. Surgite
IV. Cum dederit
V. Sicut
VI. Beatus
VII. Gloria
VIII. Sicut
IX. Amen


La Voce Strumentale
violon, contre-ténor, direction: Dmitry Sinkovsky

Il a marqué l'édition précédente du Festival d'Ambronay avec une interprétation endiablée des Quatre Saisons...

... Il revient cette année pour un nouveau triomphe au Festival d'Ambronay ! Le violoniste et contre-ténor Dmitry Sinkovsky nous offre un programme baroque et flamboyant : Vivaldi et son Nisi Dominus accompagné de concertos de Bach, Locatelli et Telemann.

Festival d'Ambronay

Depuis plus de 30 ans, le festival de musique d’Ambronay fait l’actualité et marque les esprits… Jordi Savall, William Christie, Marc Minkowski, Manfredo Kraemer, sont les stars qui ont grandi avec Ambronay… Aujourd’hui, Leonardo García Alarcón poursuit la dynamique en métamorphosant à son tour des partitions oubliées. Chaque année, les 4 week-ends de programmation rivalisent d’intensité et d’innovation… portés par des générations d’artistes capables de transcender les œuvres classiques pour le bonheur des mélomanes les plus exigeants.
 

Même si certains concerts sont délocalisés à Bourg-en-Bresse, Belley ou Lyon, le lieu principal reste ancré dans l’abbatiale de l’abbaye d’Ambronay, reconnue pour son acoustique exceptionnelle. Son élégance architecturale (XIIIe et XVe siècle) et son dépouillement intérieur apportent une grande sérénité aux concerts. Un cadre singulier qui profite à de fréquentes captations en live pour la télévision. Parallèlement, depuis plusieurs années, les bâtiments de l’abbaye sont progressivement réhabilités pour abriter le Centre Culturel de Rencontre (labellisé en 2003) dédié à la musique ancienne et au spectacle vivant. C’est aussi le siège de l’académie baroque européenne.

Ambronay, c’est de la grande musique mais aussi beaucoup d’opportunités touristiques dans la partie méridionale des Montagnes du Jura. Les grottes du Cerdon ou les caveaux de dégustation (vins du Bugey) sont à portée de main… tout comme le château des Allymes et son panorama sur la plaine de l’Ain.

  • Centre culturel de rencontre d'Ambronay Place de l'Abbaye 01500, Ambronay, France
  • web

La Voce Strumentale

La Voce Strumentale est fondée en 2011 par le Directeur Artistique Dmitry Sinkovsky.
Il s’agit d’un ensemble d’instruments d’époque réunissant des musiciens d’Europe et de Russie.
La Voce  Strumentale se base sur le répertoire du XVIIème et XVIIIème siècle.
Cet ensemble « unique et remarquable » réunit les lauréats de divers concours internationaux, laisse une place importantes aux expérimentations techniques et sonores.
La Voce Strumentale est régulièrement invité à Moscou (Théâtre du Bolchoï, Moscow State Philharmony) et en Europe (Allemagne, Hollande, Espagne, Hongrie et Finlande).
Durant les dernières saisons, l’ensemble s’est focalisé sur le travail des serenatas et cantates de Scarlatti, Vivaldi, Hændel et Caldara.
Parmi les solistes avec qui La Voce Strumentale travaille régulièrement, on retrouve Julia Lezhneva, Luca Pianca et Marget Koell.
En 2015, l’ensemble sort son premier disque sous le label français, Naïve Classic.

Votre réaction