Mario Batkovic @ Rhino Jazz 2018

Rhino Jazz Jazzee 22

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

L’accordéon comme vous ne l’avez jamais entendu !

Sériel killer

Il s’est donné pour mission d’explorer tout le potentiel sonore de son instrument, d’en dépoussiérer l’image traditionnelle et d’emmener son piano à bretelles vers des constructions techniques originales, inouïes au sens propre du terme. D’origine bosniaque mais vivant en Suisse où il est diplômé de l’Académie de Bâle, Mario Batkovic a débuté l’accordéon à l’âge de quatre ans. Après trois décennies de pratique intensive, il s’est construit une oeuvre à la puissance épique et aux ampleurs sonores totalement inattendues voire « in-entendues ». De l’acoustique pur jus et sans aucun effet qui fait le pont entre baroque et contemporain expérimental par ses subtilités tonales et ses boucles auditives sérielles, quelque part entre Michael Nyman, Wim Mertens et surtout Philipp Glass par ses répétitions hypnotiques. Extension des notes jusqu’aux limites du possible, utilisation des cliquetis des touches pour la rythmique, Mario Batkovic alterne entre délicatesse et frénésie pour dégager une puissance d’évocation exceptionnelle, des torrents de mélancolie aux harmonies quasi liturgiques. Sombres et sobres à la fois, ses compositions sont des prouesses poétiques qui sonnent comme autant de pièces cinématographiques, comme une envoûtante B.O. d’un film imaginaire (il compose par ailleurs pour le cinéma et la pub), profonde et pénétrante jusqu’au tréfonds de l’âme. Signé par Geoff Barrow (Portishead) sur son label Invada Records avec lequel il a fait la tournée du groupe Beak, son second album « Batkovic solo » s’est classé dans le top 10 des meilleurs albums de 2017 du référentiel magazine Rolling Stones. Autant dire une prestigieuse pépite à découvrir d’urgence en live.

Rhino Jazz

Depuis sa création en 1979, le Rhino Jazz(s) festival n’a de cesse de créer l’événement dans le monde des musiques de jazz(s). Toujours à l’affût des découvertes, il présenta notamment les premiers concerts de Paolo Conte, Michel Petrucciani, Stéphane Grappelli, Salif Keita, Ray Lema... Souhaitant développer chaque année une programmation d’envergure internationale tout en associant les futurs grands talents de demain, le Rhino Jazz(s) festival est un acteur privilégié des villes partenaires de l’événement, soit plus d’une trentaine basées sur trois départements : Loire, Rhône et Isère. Au sein de sa programmation toujours à la découverte des jazz(s) d’aujourd’hui, il fait aussi la part belle à une programmation jeune public audacieuse pour le plus grand plaisir des 3000 enfants associés aux concerts et ateliers initiés par le festival. Chaque année, de juillet à octobre, le festival donne le ton et le tempo en proposant plus d’une cinquantaine de concerts pour un public toujours au rendez-vous !

Pour sa 36e édition, le festival Rhino Jazz(s) "repointe" ses cornes en été du 27 juin au 12 juillet 2014. Et pour lancer sa programmation estivale, c’est à une soirée hautement festive que vous convie le Rhino avec Jazz à Vienne le vendredi 27 juin : un événement unique qui invite gratuitement chaque année près de 7000 festivaliers ! Le festival s’étend ensuite jusqu’au 12 juillet... Nouveaux lieux insolites et musiques tous azimuts, le Rhino promet son lot de surprises !

A l’automne 2014, le festival entre en scène du 2 au 19 octobre avec plus de 40 concerts entre Loire, Rhône et Isère ! Au programme de l’affiche 2014 : Gilberto Gil, Slow joe and the Ginger accident, Lottchen, Trilok Gurtu, Sandra Nkake, Mighty Mo rodgers, Shakura S’Aida, Lisa Simone (la fille de Nina !) Lou Tavano et bien d’autres ... Au total, plus de 250 musiciens explorant les quatre coins du jazz : new orleans, soul, swing, blues, jazz manouche, funk, world...

  • Château du Jarez, 11 rue Benoît Oriol 42400 SAINT CHAMOND France
  • web

Mario Batkovic

Il est des musiciens qui révolutionnent l’usage de leur instrument. Nul doute que Mario Batkovic est de ceux-là. Né en 1980 en Bosnie mais installé en Suisse depuis son adolescence, il a développé un jeu d’accordéon à contre-pied de son utilisation habituelle et, en trois albums radicaux et entêtants, il s’est imposé comme l’un des musiciens les plus passionnants de son époque.

Mario Batkovic exploite tous les aspects de son instrument pour produire une musique envoûtante et hypnotique, souvent empreinte de gravité qui mêle la musique minimaliste, les ambiances cinématographiques, le jazz, la pop ou la musique classique sans renier les ancrages traditionnels de l’accordéon. Geoff Barrow, tête pensante du groupe Portishead l’a signé sur son label Invada Records avant de l’emmener en première partie de son projet krautrock Beak. Mario Batkovic est aussi à l’aise sur l’une des grandes scènes du festival de Dour que dans l’intimité d’une église pour produire sa musique, improbable rencontre des influences de Philip Glass, Antonio Vivaldi et Michael Nyman. Son deuxième album sortira à l’automne 2018.

Votre réaction