Scènes de la Vie d'Acteur / Denis Podalydès

Comédie de Saint-Etienne Dramateek 13

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

Scènes de la Vie d'Acteur
d'après le livre éponyme de : Denis Podalydès
adaptation, mise en scène et jeu : Scali Delpeyrat
assistante à la mise en scène : Virginie Barreteau
costumes et scénographie : Gwendoline Bouget
lumières : Bertrand Couderc
son : Bernard Valéry

J’ai rarement quitté la scène le cœur léger.
Denis Podalydès écrit les états de la vie quotidienne de l’acteur, du plateau aux coulisses, en tournée, en tournage. Seul en scène, Scali Delpeyrat livre ces facettes sensibles des journées extraordinaires d’un comédien ordinaire.

Dans tous ses états, ses lieux d’attente, d’exaltation ou d’angoisse, le comédien apparaît. Tel quel. À nu. Dans son quotidien et ses espaces familiers, les coulisses, chambres de supplice ou de repos, le plateau de théâtre. Denis Podalydès livre les récits de la vie quotidienne d’un comédien, de l’ennui à la passion. Du monumental trac avant la représentation du Misanthrope à l’abyssal trou de mémoire, il dévoile les ratés, les victoires, les chutes libres et les hauteurs du métier d’acteur. Scénariste et metteur en scène, comédien au cinéma chez son frère Bruno, Alain Resnais ou Emmanuel Bourdieu, sociétaire de la Comédie-Française et auteur de Voix off, Denis Podalydès compare la performance du comédien à la lutte du matador. Il se raccroche aux traces des textes lus et aux œuvres approchées. Il évoque les fantômes des disparus qui l’accompagnent et le portent jusqu’à l’exploit d’être en scène.

Issu du Conservatoire national supérieur d’art dramatique, comédien de théâtre et de cinéma, auteur lui-même, Scali Delpeyrat s’empare du journal, en détache cinq grandes parties. Il assemble les facettes extraordinaires des moments les plus ordinaires, pour composer au-delà du portrait d’artiste un puzzle des atermoiements, des fragilités et des incertitudes humaines. Fragments autobiographiques d’un acteur mis à nu, au travail et tout autour, ces Scènes participent d’une anthropologie possible de l’honnête homme. Elles révèlent les peurs et les joies, les grandeurs et les misères d’un artisan dans l’exercice de son art.

comédie de Saint-Etienne, centre dramatique national

Comédie de Saint-Etienne

a Comédie de Saint-Étienne, Centre dramatique national, est une institution théâtrale entièrement animée par l’énergie de la création. Elle produit des spectacles de renommée nationale et internationale. Créée par Jean Dasté il y a plus de 60 ans, La Comédie fut pionnière de la décentralisation dramatique française

Elle est dirigée depuis janvier 2011 par Arnaud Meunier, qui y développe un nouveau projet, où la création et la transmission sont intimement liées. À ses côtés, trois compagnies associées: Tire pas la nappe, The Party et Le Souffleur de verre; un ensemble artistique avec des auteurs, metteurs en scène, comédiens, proposent un théâtre d’aujourd’hui et de demain. Tous partagent l’idée d’un théâtre de recherche, mais aussi de plaisir et de convivialité.

La programmation se veut ouverte à des équipes connues nationalement et internationalement, où des grands metteurs en scène et des comédiens de renom côtoient des compagnies émergentes. La Comédie est aussi le théâtre de tous les publics, avec de nouvelles propositions en direction des plus jeunes, des familles, et une politique tarifaire adaptée à tous (avec notamment la création d’un tarif solidaire). Dotée de trois salles — le Théâtre Jean Dasté (700 places), L’Usine (120 places) et le Théâtre René Lesage (49 places) — elle développe aussi une politique de théâtre itinérant, en milieu rural et dans les quartiers stéphanois. C’est aussi l’une des onze écoles supérieures d’Art dramatique qui forment les artistes de demain.

  • 7, avenue Émile Loubet, 42048 Saint-Étienne cedex 1, France
  • web

Denis Podalydès

Denis Podalydès, né le 22 avril 1963 à Versailles en France, est un acteur, metteur en scène, scénariste et écrivain français, et sociétaire de la Comédie-Française.

Ancien élève du conservatoire national de théâtre, il devient pensionnaire de la Comédie-française en 1997 puis sociétaire en 2000.

Au cinéma, il interprète le rôle principal dans les films de son frère Bruno Podalydès et participe à l'écriture de ses films. Il est notamment Albert Jeanjean dans Dieu seul me voit (1998) et Rouletabille dans Le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir.

Dans son premier ouvrage, Scènes de la vie d'acteur, publié en 2006, il décrit le quotidien de son métier de comédien. Deux ans plus tard, il publie Voix off, un livre intime sur son rapport aux voix, les voix de ses proches, les voix des grands acteurs qui l'ont influencé et sa propre voix. Dans La Peur, matamore (2010), il raconte sa passion pour la tauromachie et sa fascination pour certains toréadors comme José Tomás.

Il a reçu le Molière de la révélation théâtrale en 1999 pour son rôle dans Le Revizor et le Molière du metteur en scène en 2007 pour sa mise en scène de Cyrano de Bergerac.

Denis Podalydès est le deuxième né d'une fratrie de quatre garçons1. Bruno Podalydès est son aîné de deux ans. Les quatre garçons forment deux binômes, Denis et Bruno d'un côté et les deux plus jeunes, Éric (1969) et Laurent (1972) de l'autre1. Des binômes qui se regrouperont à trois après le suicide d'Éric à la mémoire duquel Denis et Bruno ont écrit Liberté Oléron.

Leur grand-mère maternelle, qui tenait la librairie Ruat à Versailles2, est devenue veuve très jeune avec trois enfants, un fils et deux filles dont l'une est devenue professeur d'anglais et a épousé un pharmacien1.

Selon Denis : « Les voix des membres de la famille Podalydès se ressemblent (...) La différence physique, les disparités entre générations, la hiérarchie parents-enfants, aînés-cadets s'estompent par la grâce d'un timbre commun. Cette voix, remarque Denis, monte dans le masque dès qu'une personne est en difficulté. Elle parle plus haut dans le nez, la voix se saccade1. »

Après des études de philosophie et de lettres (hypokhâgne et khâgne) au lycée Fénelon, notamment aux côtés de Stéphane Braunschweig et de son ami Emmanuel Bourdieu, futur cinéaste, fils du sociologue Pierre Bourdieu, il entre au Cours Florent.

Il entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique en 1984, en même temps que Philippe Uchan, dans les classes de Michel Bouquet et Jean-Pierre Miquel.

À Aurélien Ferenczi qui lui demande si entre 1988 (sortie du conservatoire) et 1997 (entrée au théâtre français), il a connu dix ans de galère, Denis répond : « J'avais été viré d'une production d'Hernani, montée à Nantes. Le metteur en scène avait hésité à me prendre et m'avait congédié au bout d'un mois de répétitions. Pour ne pas nuire à la suite de ma carrière, il m'avait conseillé de ne pas le dire. Je m'étais inventé une méningite, ce qui fait que personne ne venait me voir. Et puis Nicolas Lormeau, aujourd'hui au Français, m'a appelé pour jouer avec lui dans Ruy Blas. Je n'ai galéré que six mois, qui m'ont paru dix ans. »

Il entre à la Comédie-Française le 27 janvier 1997 et devient le 505e sociétaire le 1er janvier 20004.

Dans un essai, Scènes de la vie d'acteur (Seuil- Archimbaud), il s'interroge sur le manque de caractère du comédien dans un entretien avec Aurélien Ferenczi. Il reprend « cette vieille idée que tous les acteurs sont bâtis sur une faiblesse. Il nous manquerait quelque chose pour être des individus normaux, et cette faiblesse serait compensée par le jeu. Diderot dit un peu ça dans son Paradoxe sur le comédien, bien qu'il reste dans la position du spectateur, à la fois fasciné et horrifié : comment voulez-vous que les acteurs aient du caractère puisqu'ils sont capables de tout jouer ? Il faut n'avoir aucun caractère pour pouvoir les jouer tous3... ». « Être acteur, c'est être un autre »

Le comédien prête également sa voix à la lecture de grands textes de la littérature tels que Le Spleen de Paris de Charles Baudelaire, Les Rêveries du promeneur solitaire de Rousseau, Le Neveu de Rameau de Denis Diderot, soit pour des émissions radiophoniques comme Le Manteau de Nicolas Gogol sur France culture, soit pour des livres sonores comme Du contrat social de Jean-Jacques Rousseau

Dans La Conquête (2011), Xavier Durringer lui donne le rôle du président de la République en exercice Nicolas Sarkozy . Le film est présenté hors compétition au festival de Cannes et rencontre un grand écho dans la presse mais déçoit globalement les critiques.

En 2012, il présente quatre films au festival de Cannes : Adieu Berthe réalisé par son frère Bruno, Vous n'avez encore rien vu d'Alain Resnais, Au galop de Louis-Do de Lencquesaing et Camille redouble de Noémie Lvovsky8. Dans le cadre du 5e festival du film francophone d'Angoulême, il est président du jury.

En 2011 avec Emmanuel Bourdieu et Éric Ruf, il met en scène Le Cas Jekyll de Christine Montalbetti

En 2012, il met en scène Don Pasquale de Gaetano Donizetti au théâtre des Champs-Élysées. S'il a mis en scène quelques spectacles, son véritable plaisir est d'abord de jouer, raison pour laquelle il a refusé l'administration du Théâtre français à la suite de Marcel Bozonnet : « On ne peut pas être un acteur heureux quand on est administrateur »

En février 2013, il met en scène L'Homme qui se hait, une pièce écrite par son ami Emmanuel Bourdieu au Théâtre de Chaillot

Dès 2006, il s'était lancé dans la mise en scène pour le théâtre français avec des classiques du répertoire : Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, puis 2008 : Fantasio d'Alfred de Musset. Il a à son actif bien d'autres mises en scène, notamment des courts métrages.
Denis Podalydès au salon du livre de Paris en 2010.

En 2012, il travaille de nouveau avec son frère Bruno au scénario du film Adieu Berthe, ce qui n'était pas arrivé depuis Liberté-Oléron en 2001. Les deux frères expliquent leur démarche au journaliste Jean-Baptiste Morain12.
L'aficionado

C'est également un aficionado de longue date. Dans La Peur Matamore (2010), il décrit la situation du comédien qui est une sorte de torero sans taureau. Dans une émission de l'INA, il raconte sa passion pour la tauromachie. Très admiratif de la douceur d'un José Tomás devant un animal terrifiant, il a lui-même filmé la dernière prestation du torero à Nîmes en octobre 2012.

Sur la douceur de José Tomás, il a écrit, bien avant la corrida d'anthologie d'octobre 2012 à Nîmes  : « Rien, peut-être ne m'émeut plus, ne m'enthousiasme plus, ne me met réellement hors de moi, hors de toute identification, dans un champ pur débarrassé de fantasme, de réminiscence et de commentaire, qu'un beau  geste de matador... Tel mouvement imperceptible de poignet effectué par José Tomás qui met en branle sa muleta avec une si prodigieuse douceur... José Tomás est probablement la figure absolue de l'impossibilité d'atteindre l'état du matador.  L'horizon en personne. Le voilà, l'opposé même du Matamore, c'est José Tomás, lui qui, au plus près du toro, accomplit sans dire un mot, sans un pas de trop, le pur exploit, prenant des risques les plus grands, d'une flexion du poignet. Seul le geste minimal a lieu, et le taureau est embarqué ; c'est lui, José Tomás qui, de la tête aux pieds, devient Chimène. »

Rôles à la Comédie française

    1996-1997 :
        Un mois à la campagne d'Ivan Tourgueniev, mise en scène Andreï Smirnoff, Mikhaïl Alexandrovitch Rakitine

    1997-1998 :
        Un mois à la campagne d'Ivan Tourgueniev, mise en scène Andreï Smirnoff, Mikhaïl Alexandrovitch Rakitine
        Olivier Cadiot, lecture dans le cadre des Salons littéraires, Studio-Théâtre
        Le Legs de Marivaux, mise en scène Jean-Pierre Miquel, le Marquis, Studio-Théâtre
        Arcadia de Tom Stoppard, mise en scène Philippe Adrien, Valentin Coverly, Théâtre du Vieux-Colombier
        Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène Jean-Louis Benoit, Octave

    1998-1999 :
        Le Legs de Marivaux, mise en scène Jean-Pierre Miquel, le Marquis, Studio-Théâtre
        Chat en poche de Georges Feydeau, mise en scène Muriel Mayette, Dufausset
        Beaumarchais, lecture dans le cadre des Salons littéraires, Studio-Théâtre
        Le Revizor de Nikolaï Gogol, mise en scène Jean-Louis Benoit, Ivan Alexandrovitch Khlestakov

    1999-2000 :
        Le Revizor de Nikolaï Gogol, mise en scène Jean-Louis Benoit, Ivan Alexandrovitch Khlestakov
        Le Misanthrope de Molière, mise en scène Jean-Pierre Miquel, Alceste, Théâtre du Vieux-Colombier
        Chat en poche de Georges Feydeau, mise en scène Muriel Mayette, Dufausset

    2000-2001 :
        Le Revizor de Nikolaï Gogol, mise en scène Jean-Louis Benoit, Ivan Alexandrovitch Khlestakov
        Le Misanthrope de Molière, mise en scène Jean-Pierre Miquel, Alceste, Théâtre du Vieux-Colombier
        L'Âne et le Ruisseau d'Alfred de Musset, mise en scène Nicolas Lormeau, Le Marquis, Studio-Théâtre

    2001-2002 :
        Lenz, Léonce et Léna chez Georg Büchner, mise en scène Matthias Langhoff, le président, le sans-travail, le maître d’école, le maître de cérémonie
        L'Âne et le Ruisseau d'Alfred de Musset, mise en scène Nicolas Lormeau, Le Marquis, Studio-Théâtre
        Monsieur de Pourceaugnac de Molière, mise en scène Philippe Adrien, Éraste et l'Exempt, Théâtre du Vieux-Colombier
        Un millénaire de cris : le chant des femmes afghanes, lecture-spectacle, Théâtre du Vieux-Colombier
        Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman, don César de Bazan, Salle Richelieu

    2002-2003 :
        Lenz, Léonce et Léna chez Georg Büchner, mise en scène Matthias Langhoff, le président, le sans-travail, le maître d’école, le maître de cérémonie
        La Forêt d'Alexandre Ostrovski, mise en scène Piotr Fomenko, Fortunatov, Salle Richelieu
        Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman, don César de Bazan, Salle Richelieu
        La Bibliothèque de… Jude Stefan, lecture
        Présences de Kateb Yacine, mise en scène Marcel Bozonnet, textes lus à plusieurs voix dans le cadre de Djazaïr, une année de l'Algérie en France, Salle Richelieu

    2003-2004 :
        La Forêt d'Alexandre Ostrovski, mise en scène Piotr Fomenko, Fortunatov, Salle Richelieu
        Platonov d'Anton Tchekhov, mise en scène Jacques Lassalle, Platonov, Salle Richelieu

    2004-2005 :
        La Forêt d'Alexandre Ostrovski, mise en scène Piotr Fomenko, Fortunatov, Salle Richelieu
        Les Bacchantes d'Euripide, mise en scène André Wilms, Dionysos, Salle Richelieu
        Platonov d'Anton Tchekhov, mise en scène Jacques Lassalle, Platonov, Salle Richelieu
        Le Menteur de Corneille, mise en scène Jean-Louis Benoit, Dorante, Salle Richelieu

    2005-2006 :
        Le Menteur de Corneille, mise en scène Jean-Louis Benoit, Philiste, Salle Richelieu
        Œdipe Tyran de Sophocle, mise en scène Benno Besson

    2006-2007 :
        Il campiello de Carlo Goldoni, mise en scène Jacques Lassalle, Le Chevalier, Salle Richelieu

    2007-2008 :
        Figaro divorce d'Ödön von Horváth, mise en scène Jacques Lassalle, Pédrille, Salle Richelieu

    2008-2009 :
        Cyrano de Bergerac (Rostand) d'Edmond Rostand, mise en scène Denys Podalydès, Montfleury, pâtissier, cadet, précieux Salle Richelieu
        La Grande Magie d'Eduardo De Filippo, mise en scène Dan Jemmett, Calogero di Spelta, Salle Richelieu
        L'Avare de Molière, mise en scène Catherine Hiegel, Harpagon, Salle Richelieu
        L'Illusion comique de Corneille, mise en scène Galin Stoev, Matamore, Salle Richelieu
        Figaro divorce d'Ödön von Horváth, mise en scène Jacques Lassalle, Pédrille, Salle Richelieu
        Il campiello de Carlo Goldoni, mise en scène Jacques Lassalle, Le Chevalier, Salle Richelieu

    2009-2010 :
        L'Illusion comique de Corneille, mise en scène Galin Stoev, Matamore, Salle Richelieu
        La Grande Magie d'Eduardo De Filippo, mise en scène Dan Jemmett, Calogero di Spelta, Salle Richelieu
        L'Avare de Molière, mise en scène Catherine Hiegel, Harpagon, Salle Richelieu

    2010-2011 :
        L'Avare de Molière, mise en scène Catherine Hiegel, Harpagon, Salle Richelieu
        La Grande Magie d'Eduardo De Filippo, mise en scène Dan Jemmett, Calogero di Spelta, Salle Richelieu

    2011-2012 :
        L'Avare de Molière, mise en scène Catherine Hiegel, Harpagon, Salle Richelieu

    2012-2013 :
        La Place royale de Pierre Corneille, mise en scène Anne-Laure Liégeois, Alidor, Théâtre du Vieux-Colombier
        Le Malade imaginaire de Molière, mise en scène Claude Stratz, Monsieur Diafoirus et Monsieur Purgon, Salle Richelieu
        L'Avare de Molière, mise en scène Catherine Hiegel, Harpagon, Salle Richelieu
        Rituel pour une métamorphose de Saadallah Wannous, mise en scène Sulayman Al-Bassam, Abdallah et Cheikh Muhammad, Salle Richelieu

    2013-2014 :
        Hamlet de William Shakespeare, mise en scène Dan Jemmett, Salle Richelieu

    2014 :
        Le Malade imaginaire de Molière, mise en scène Claude Stratz, Monsieur Diafoirus et Monsieur Purgon, Salle Richelieu
        Trahisons de Harold Pinter, mise en scène Frédéric Bélier-Garcia, Robert, Théâtre du Vieux-Colombier
    2016 :
        Les Derniers Jours de l'humanité de Karl Kraus, mise en scène David Lescot, Théâtre du Vieux-Colombier
        Le Tartuffe ou l'Imposteur de Molière, mise en scène Galin Stoev, Salle Richelieu
        Les Damnés d'après Luchino Visconti, mise en scène Ivo Van Hove, Festival d'Avignon puis Salle Richelieu
 

Hors Comédie Française

    1988 :
        Sophonisbe de Corneille, mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman : Lépide
        Terres promises de Roland Fichet, lecture au Festival d'Avignon
        Scènes du répertoire 2 Georg Büchner - Courteline, mise en scène Jean-Pierre Vincent
    1989 :
        L'Épreuve et Les Sincères de Marivaux, mise en scène Jean-Pierre Miquel : Ergaste, Festival d'Avignon 1988

    1990 :
        La Double Inconstance de Marivaux, mise en scène Claudia Morin, le Prince
        Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Nicolas Lormeau : Don Sallustre
    1992 :
        Dîner de textes, mise en scène Jacques Bonnaffé, Opéra Bastille
        La Veuve de Corneille, mise en scène Christian Rist, Théâtre de l'Athénée-Louis-Jouvet : Célidan
        Le Misanthrope de Molière, mise en scène Christian Rist : Philinte
        Bérénice de Racine, mise en scène Christian Rist, Théâtre de l'Athénée-Louis-Jouvet : Arsace
    1993 :
        Les Fausses Confidences de Marivaux, mise en scène Christian Rist : Arlequin
    1994 :
        Les Originaux de Voltaire et Tardieu, mise en scène Christian Rist et Denis Podalydès
    1995 :
        Anatole d'Arthur Schnitzler, mise en scène Louis-Do de Lencquesaing : Anatole
    1996 :
        André le Magnifique d'Isabelle Candelier, Loïc Houdré, Denis Podalydès, Patrick Ligardes et Michel Vuillermoz : Jean-Pascal Faix
    1997 :
        Histoire du soldat d'Igor Stravinski, direction Michel Plasson, Toulouse : récitant
        Lettres d'Aden d'Henriette Alphen, lecture au Festival d'Avignon

    2001 :
        Mon amour d'Yves Charnet, lecture au Festival d'Avignon
        Le Livre de l'intranquillité de Fernando Pessoa, lecture au Festival d'Avignon
    2006 :
        Lecture de textes autour du paradoxe sur le comédien, Festival d'Avignon
    2007 :
        La Soupe de Kafka de Mark Crick, mise en scène Brice Cauvin, Théâtre de l'Atelier
        Une heure avec Michel Cournot, lecture au Festival d'Avignon
        Un chapeau de paille d'Italie d'Eugène Labiche, Marc-Michel, mise en scène Jean-Baptiste Sastre, Théâtre national de Chaillot
    2008 :
        Un chapeau de paille d'Italie d'Eugène Labiche, Marc-Michel, mise en scène Jean-Baptiste Sastre, tournée, Comédie de Reims, Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées

    2010 :
        Le Cas Jekyll de Christine Montalbetti, mise en scène Denis Podalydès, Théâtre national de Chaillot
        Podalydès & Guests d'après son livre Voix off, Théâtre de Gennevilliers
        La Tragédie du Roi Richard II de William Shakespeare, mise en scène Jean-Baptiste Sastre, Festival d'Avignon
    2011 :
        Le Cas Jekyll de Christine Montalbetti, mise en scène Denis Podalydès, Théâtre de l'Ouest parisien, Théâtre national de Chaillot
        Le Babil des classes dangereuses de Valère Novarina, lecture dirigée par Denis Podalydès, Odéon-Théâtre de l'Europe
        La Tragédie du Roi Richard II de William Shakespeare, mise en scène Jean-Baptiste Sastre, Les Gémeaux, tournée
    2012 :
        Vilar ou la ligne droite (lecture), Théâtre national de Chaillot
    2013 :
        Rituel pour une métamorphose de Saadallah Wannous, mise en scène Sulayman Al-Bassam, Abdallah et Cheikh Muhammad, Théâtre du Gymnase
    2014-2015 :
        Répétition, de et mise en scène Pascal Rambert, Théâtre de Gennevilliers, tournée

Metteur en scène

    2000 : Tout mon possible d'Emmanuel Bourdieu, Théâtre de la Commune, Maison de la Culture de Bourges
    2002 : Je crois ? d'Emmanuel Bourdieu, Maison de la Culture de Bourges, Théâtre de la Bastille
    2007 : Le Mental de l’équipe d'Emmanuel Bourdieu et Frédéric Bélier-Garcia, comise en scène avec Frédéric Bélier-Garcia, Théâtre du Rond-Point, tournée
    2008 : Fantasio de Alfred de Musset, Comédie-Française, Salle Richelieu
    2010 : Le Cas Jekyll de Christine Montalbetti, Théâtre de Chaillot, tournée
    2011-2012 : Ce que j'appelle oubli de Laurent Mauvignier, Comédie-Française, Studio-Théâtre
    2012 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, Théâtre des Bouffes du Nord
    2012 : Don Pasquale de Gaetano Donizetti, Théâtre des Champs-Élysées
    2012 : Cyrano de Bergerac (Rostand) d'Edmond Rostand, Comédie-Française, Salle Richelieu
    2013 : L'Homme qui se hait d'Emmanuel Bourdieu, Théâtre de Chaillot
    2014 : Les Méfaits du tabac d'Anton Tchekhov, Théâtre des Bouffes du Nord
    2014 : Lucrèce Borgia de Victor Hugo, Salle Richelieu
    2015 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, Château de Chambord
    2015 : La Mort de Tintagiles de Maurice Maeterlinck, Théâtre des Bouffes du Nord

Filmographie au cinéma

    1989 : Xenia de Patrice Vivancos – Matthieu
    1992 : Mayrig d'Henri Verneuil – Tehlirian
    1992 : Versailles Rive-Gauche de Bruno Podalydès – Arnaud
    1994 : Pas très catholique de Tonie Marshall – Martin
    1995 : État des lieux de Jean-François Richet – Le directeur des ressources humaines
    1996 : L'Échappée belle d’Étienne Dhaene – Sanchez
    1996 : Le Journal du séducteur de Danièle Dubroux – Ami de la nurse
    1996 : Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle) d’Arnaud Desplechin – Jean-Jacques
    1996 : La Belle Verte de Coline Serreau – Papapote
    1997 : La Divine Poursuite de Michel Deville – Marc
    1998 : Jeanne et le Garçon formidable d’Olivier Ducastel, Jacques Martineau – Julien
    1998 : Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers) de Bruno Podalydès – Albert
    1998 : La Mort du Chinois de Jean-Louis Benoît – Gérard
    1998 : En plein cœur de Pierre Jolivet – Martorel
    1999 : Rien sur Robert de Pascal Bonitzer – Martin
    1999 : La Voleuse de Saint-Lubin de Claire Devers – L'avocat
    1999 : Les Enfants du siècle de Diane Kurys – Sainte-Beuve
    2000 : À l'attaque ! de Robert Guédiguian – Yvan
    2000 : Les Frères Sœur de Frédéric Jardin – Jacques
    2000 : Comédie de l'innocence de Raoul Ruiz – Pierre
    2001 : Mortel Transfert de Jean-Jacques Beineix – Inspecteur Chapireau
    2001 : La Chambre des officiers de François Dupeyron – Henri
    2001 : Liberté-Oléron de Bruno Podalydès – Jacques Monot
    2001 : Malraux, tu m'étonnes ! de Michèle Rosier – Titus
    2002 : Laissez-passer de Bertrand Tavernier – Jean Aurenche
    2002 : Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc – Jérôme
    2002 : Un monde presque paisible de Michel Deville – Charles
    2003 : Une affaire qui roule d'Éric Veniard – Claude
    2003 : Il est plus facile pour un chameau... de Valeria Bruni Tedeschi – Philippe
    2003 : Le Mystère de la chambre jaune de Bruno Podalydès – Joseph Rouletabille
    2003 : Vert paradis d’Emmanuel Bourdieu – Lucas
    2004 : Le Quatrième Morceau de la femme coupée en trois de Laure Marsac – Dominique
    2004 : Bienvenue en Suisse de Léa Fazer – Thierry
    2004 : Vipère au poing de Philippe de Broca – narrateur en voix-off
    2004 : Le Pont des Arts d’Eugène Green – Guigui
    2005 : Caché de Michael Haneke – Yvon
    2005 : Le Parfum de la dame en noir de Bruno Podalydès – Joseph Rouletabille
    2005 : Les Âmes grises d'Yves Angelo – Le policier
    2005 : Palais Royal ! de Valérie Lemercier – Titi
    2006 : Le Temps des porte-plumes de Daniel Duval – Falmin
    2006 : Un an de Laurent Boulanger – Louis-Philippe
    2006 : Da Vinci Code de Ron Howard – Le contrôleur aérien
    2006 : La Vie d'artiste de Marc Fitoussi – Bertrand
    2008 : Sagan de Diane Kurys – Guy Schoeller
    2008 : Coluche, l'histoire d'un mec d’Antoine de Caunes – Jacques Attali
    2008 : Caos calmo d’Antonello Grimaldi – Thierry
    2008 : Bancs publics (Versailles Rive-Droite) de Bruno Podalydès – Aimé Mermot
    2008 : Intrusions de Emmanuel Bourdieu – Alexis Taget
    2008 : Coupable de Laetitia Masson – Louis Berger
    2009 : Rien de personnel de Mathias Gokalp – Gilles Bergerol
    2009 : La Journée de la jupe de Jean-Paul Lilienfeld – Labouret
    2009 : Neuilly sa mère ! de Gabriel Julien-Laferrière – Stanislas
    2009 : Une affaire d'État d’Éric Valette – Louis Flandin
    2009 : Kérity la maison des contes de Dominique Monféry – le Père (voix)
    2010 : Huit fois debout de Xabi Molia – Mathieu
    2010 : Une exécution ordinaire de Marc Dugain – le concierge
    2011 : Omar m'a tuer de Roschdy Zem – Pierre-Emmanuel Vaugrenard
    2011 : La Conquête de Xavier Durringer – Nicolas Sarkozy
    2011 : La Clé des champs de Claude Nuridsany et Marie Pérennou – Le Narrateur
    2011 : Le Premier Homme de Gianni Amelio – Pr. Bernard
    2012 : Vous n'avez encore rien vu de Alain Resnais – Antoine d'Anthac
    2012 : Adieu Berthe de Bruno Podalydès – Armand
    2012 : Du vent dans mes mollets de Carine Tardieu – Michel Gladstein
    2012 : Camille redouble de Noémie Lvovsky – Alphonse
    2012 : Au galop de Louis-Do de Lencquesaing – L'éditeur
    2013 : Le Grand Méchant Loup de Nicolas Charlet et Bruno Lavaine – Stanislas Lastic
    2013 : Pour une femme de Diane Kurys – Maurice
    2013 : Les Conquérants de Xabi Molia – Galaad
    2014 : L'amour est un crime parfait de Jean-Marie et Arnaud Larrieu – Richard
    2014 : Libre et assoupi de Benjamin Guedj – Richard
    2014 : Un village presque parfait de Stéphane Meunier – Henri
    2015 : Comme un avion de Bruno Podalydès – Rémi
    2015 : Je veux être actrice de Frédéric Sojcher – lui-même
    2016 : Chocolat de Roschdy Zem – Auguste Lumière
    2016 : Ils sont partout d'Yvan Attal – Talmudiste
    2016 : Demain et tous les autres jours de Noémie Lvovsky

Filmographie à la télévision

    2000 : Les Misérables de Josée Dayan — Scaufflaire
    2001 : Zaïde, un petit air de vengeance de Josée Dayan — Thomas Meils
    2006 : Sartre, l'âge des passions de Claude Goretta — Jean-Paul Sartre
    2006 : Le Grand Charles de Bernard Stora — Claude Mauriac
    2007 : Le Pendu de Claire Devers — Legoff
    2008 : Figaro de Jacques Weber — Figaro
    2008 : Au bord du lit de Jean-Daniel Verhaeghe — Le comte de Sallure
    2008 : Un crime très populaire de Didier Grousset — André Malraux
    2008 : Hard de Cathy Verney — Denis
    2010 : George et Fanchette de Jean-Daniel Verhaeghe — Agricol Thiercellin
    2010 : L'Illusion comique de Mathieu Amalric — Matamore
    2011 : Le Grand Restaurant II de Gérard Pullicino — Le travesti
    2012 : Ça ne peut pas continuer comme ça de Dominique Cabrera — Barry
    2013 : Drumont, histoire d'un antisémite français d'Emmanuel Bourdieu — Édouard Drumont
    2013 : Meurtre en trois actes de Claude Mouriéras Philippe Laclanche
    2014 : La Forêt d'Arnaud Desplechin — Fortunatov
    2014-2015 : Frères d'armes, série télévisée historique de Rachid Bouchareb et Pascal Blanchard : présentation de Luis Royo-Ibanez et Ma Yi Pao
    2015 : Le Passe-muraille de Dante Desarthe – Émile

Courts-métrages

    1992 : Mes fiançailles avec Hilda d'Éric Bitoun
    1994 : Voilà de Bruno Podalydès
    1994 : La Partie de Gilles Podesta
    1995 : Soigneurs dehors ! de Pascal Deux : Clément
    1996 : Je suis ton châtiment (ou Mondokino) de Guillaume Bréaud
    1997 : À Venise d'Emmanuel Bourdieu
    1998 : L'Hypothèse rivale de Normand Bergeron
    2001 : Candidature d'Emmanuel Bourdieu
    2002 : Les Trois Théâtres d’Emmanuel Bourdieu
    2006 : Crassus d'Olivier Treiner (narrateur en voix-off)
    2007 : Chacun son cinéma, segment Cinéma érotique de Roman Polanski : le patron du cinéma
    2010 : Tandis qu'en bas des hommes en armes de Samuel Rondière : Montaigne

 

 

  • Auteur dramatique, Metteur en scène, Acteur

Votre réaction