Le Concert du Concert / Rencontres Musicales Evian 2016

Rencontres Musicales d'Evian ClassicAll 1

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

César Franck: Sonate pour violon et piano en la majeur FWV 8
Maurice Ravel: Quatuor à cordes en fa majeur
Ernest Chausson: Concert pour piano, violon et quatuor à cordes en ré majeur op. 21

Renaud Capuçon, violon
David Kadouch, piano
Quatuor Modigliani

Trois visions passionnantes et françaises de la musique de chambre se succèdent autour des plus grands noms. La sonate de Franck, celle qui a inspiré Proust pour sa « sonate de Vinteuil », réunit le violon de Renaud Capuçon et le piano de David Kadouch. Le quatuor de Ravel repose sur l’équilibre parfait d’une formation constituée – celle des directeurs artistiques. Le Concert de Chausson semble, lui, avoir été pensé pour le festival : il réunit sur scène solistes et chambristes, mêle les rôles et fait entendre la voix de chacun.

La Grange au Lac

Rencontres Musicales d'Evian

Les Rencontres musicales d'Évian sont un festival de musique de chambre à Évian-les-Bains. Créé en 19761 par Antoine Riboud, alors PDG du groupe Danone, et le chef d'orchestre Serge Zehnacker, il a longtemps été placé sous la direction du célèbre violoncelliste Mstislav Rostropovich. Après plusieurs années d'interruption au début des années 2000, il est relancé en 2014 sous la direction artistique du Quatuor Modigliani.

Les concerts ont lieu à la Grange au Lac et au théâtre du Casino au sein de l'Evian Resort.

Dès sa création, le rendez-vous musical, d'abord intitulé Jeunes Musiciens sans Frontières, devient une référence parmi les mélomanes. En 1985, Mstislav Rostropovich, grand ami d'Antoine Riboud, est nommé président du festival. Il y invite les plus grandes phalanges et les plus grands musiciens de la scène internationale, et donne à l'événement une envergure majeure.

En 1977, Serge Zehnacker crée le célèbre Concours international de quatuor à cordes ; dirigé à partir de 1988 par Alain Meunier, il quitte Évian pour Bordeaux dix ans plus tard.

En 1993, Antoine Riboud offre à Mstislav Rostropovich une salle à la hauteur du festival : la Grange au Lac. Construite par l'architecte Patrick Bouchain et dotée d'une acoustique exceptionnelle (cabinet BAOS), la Grange au Lac, entre datcha russe et grange savoyarde, se situe au cœur du parc de l'Evian Resort, entre l'Hôtel Royal et l'Hôtel Ermitage2.

À la suite de Serge Zehnacker et d'Hervé Corre de Valmalète, les directeurs des débuts, c'est la veuve de Pablo Casals, Marta Casals Istomin, qui prend la direction du festival à partir de 19913. La fille de Rostropovich, Elena Rostropovich, lui succède en 1998. Quelques années plus tard, son père quitte la présidence et le festival prend fin. Interrompues en 2001, les Rencontres laissent alors place aux Escales Musicales, trois journées de concerts à la Pentecôte. Sous la direction du chef d'orchestre Laurence Dale, le nouveau festival anime la vie évianaise pendant douze ans.
Les nouvelles Rencontres

En 2013, le Groupe Danone décide de relancer les RME4 et en confie la direction artistique au Quatuor Modigliani, avec l'ambition d'en faire un rendez-vous majeur dans le paysage des festivals. La nouvelle édition se consacre à la musique de chambre, du récital solo aux petites formations orchestrales. La première édition aura lieu du 58 au 14 juillet 2014 ; un festival OFF, des classes de maîtres et des conférences gravitent autour des quinze concerts.

Les nouvelles Rencontres musicales sont partenaires de la Maison des Arts Thonon-Évian, de la Ville d'Évian et de l'Académie musicale d'Evian.

  • Evian Resort BP8 74501Evian les Bains France
  • web

Renaud Capuçon

Né à Chambéry en 1976, Renaud Capuçon étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Gérard Poulet et Veda Reynolds, puis avec Thomas Brandis à Berlin et Isaac Stern. En 1998 Claudio Abbado le choisit comme Konzertmeister du Gustav Mahler Jugendorchester ce qui lui permet de parfaire son éducation musicale avec Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Daniel Barenboim et Franz Welser-Moest. En 2000 il est nommé « Rising Star » et « Nouveau talent de l’Année » aux Victoires de la Musique puis « Soliste instrumental de l’année » en 2005. En 2006, Prix Georges Enesco décerné par la Sacem.

Renaud Capuçon collabore avec les plus grands chefs et les orchestres les plus prestigieux du monde comme le Philharmonique de Berlin avec Bernard Haitink ou David Robertson, Los Angeles Philharmonic avec Gustavo Dudamel et Andris Nelsons, Orchestre de Paris avec Wolfgang Sawallish ou Christoph Eschenbach, Orchestre Philharmonique de Radio France avec Myung-Whun Chung, Chamber Orchestra of Europe avec Semyon Bychkov, Philadelphia Orchestra avec Charles Dutoit, Gewandhaus Orchester avec Kurt Masur, Staatskapelle de Dresde avec Daniel Harding, State Academic Symphony Orchestra of Russia de Moscou avec Vladimir Yurowsky, Scottish Chamber Orchestra avec Robin Ticciati, Orchestre du Capitole de Toulouse avec Tugan Sokhiev…

Les moments forts de la saison 2012/13 seront : Chicago Symphony Orchestra avec Bernard Haitink, Los Angeles Philharmonic avec Daniel Harding, Boston Symphony avec Christoph von Dohnanyi, Philharmonia Orchestra avec Juraj Valculha, Seoul Philharmonic avec Myung-Whun Chung, Chamber Orchestra of Europe avec Yannick Nezet-Seguin, WDR Cologne avec Jukka Pekka Saraste, Orchestre National de France avec Daniele Gatti…

Il donnera la Création mondiale du Concerto pour violon de Pascal Dusapin avec le WDR Cologne, ainsi qu’un cycle de musique de chambre Brahms/Fauré de 5 concerts au Musikverein à Vienne. Parution d’un disque des Concertos de Brahms et Berg avec le Wiener Philharmoniker dirigé par Daniel Harding.

Il est fondateur et directeur artistique du Festival de Pâques d’Aix en Provence..

Passionné de musique de chambre, il a fondé les Rencontres de Musique de Chambre de Bel-Air qu’il a dirigé de 1996 à 2010.

Renaud Capuçon joue le Guarneri del Gesù « Panette » (1737) qui a appartenu à Isaac Stern, acheté pour lui par la Banque Suisse Italienne (BSI).

David Kadouch

Né en 1985, David Kadouch débute le piano au C.N.R.de Nice avec Odile Poisson. A 14 ans il est reçu à l’unanimité dans la classe de Jacques Rouvier au CNSM de Paris. Après un Premier prix obtenu avec la mention Très Bien, il rejoint la classe de Dmitri Bashkirov à l’Ecole Reina Sofia de Madrid, où il poursuit sa formation. Il se perfectionne également auprès de Murray Perahia, Maurizio Pollini, Maria-Joao Pires, Daniel Barenboim, Vitaly Margulis, Itzhak Perlman, Elisso Virsaladze et Emanuel Krasovsly. A 13 ans, remarqué par ltzhak Perlman, il joue sous sa direction au Metropolitan Hall de New York. A 14 ans il se produit au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, puis en 2008 au Carnegie Hall de New York, avec Itzhak Perlman dans le quintette de Schumann. Finaliste du “Beethoven Bonn Competition » en 2005, il est l’invité des Académies de Salzburg et de Verbier (Prix d’Honneur en 2009), puis finaliste du «Leeds International Piano Competition » en 2009. Depuis 2007, il est lauréat de l’ADAMI et de la Fondation Natexis Banques Populaires.

David Kadouch est invité par des grands festivals et séries comme le Festival de musique contemporaine de Lucerne sous la direction de Pierre Boulez, le Klavier-Festival Rhur, Gstaad, Montreux, Verbier, Santander, Jérusalem, Festival de Pâques d’Aix en Provence, Annecy, Colmar, Deauville, la Roque d’Anthéron, La Grange de Meslay, Montpellier, Nohant, Saint-Denis, Piano aux Jacobins à Toulouse et en Chine, la Tonhalle de Zurich et l’Auditorium du Louvre à Paris. Il se produit en musique de chambre avec Renaud et Gautier Capuçon, Nikolaj Znaider, Antoine Tamestit, Frans Helmerson, Sol Gabetta, Patricia Kopatchinskaja, Michel Dalberto, ainsi que les Quatuors Ebène, Modigliani, Quiroga et Ardeo.

David Kadouch fait ses débuts en récital à New York, et Washington, se produit avec l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich et David Zinman (Beethoven N°5), l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo et Franz Brüggen, l’Orchestre National de Lille et l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian avec Jean-Claude Casadesus et Susanna Mälkki, l’Orchestre de Strasbourg et Marc Albrecht, le Halle Orchestra et Robin Ticciati, le Manchester Camerata et Gabor Takacs etc… Il donne des concerts à Paris, Bordeaux, Toulouse, Reims, Madrid, Elmau, Munich, au Festival de Schwetzinger, La Roque d’Anthéron et effectue une tournée au Japon. il se produit aussi avec l’Israel Philharmonic, le Hong-Kong Sinfonieta, avec orchestre à Frankfurt, Moscou, Cortina, Paris, Bordeaux, Cannes, Pau, en récitals à Paris, Avignon, Lyon, Toulouse, Lucerne, Munich, Lisbonne…

Parmi ces engagements récents : l’Orchestre National de France et Daniele Gatti, le Budapest Festival Orchestra et Mark Minkowski, l’Orchestre de l’Opéra de Marseille et Michael Schonwandt, l’Orchestre de Monte-Carlo et Lawrence Foster, l’Orchestre Lamoureux et Fayçal Karoui, les Folles Journées à Nantes, Montréal, au Japon et Taiwan, des récitals à Paris, Aix-en-Provence, Nice, Toulon, en Espagne, Italie, Pays Bas, ainsi qu’une tournée au Japon avec Renaud Capuçon.

il fait aussi ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung, le BBC Symphony Orchestra et Mark Minkowski au Barbican à Londres et avec l’Orchestre Symphonique de Munich. Il participe au projet Bach à Pleyel aux côtés de Martha Argerich, puis aux Folles Journées (Musique américaine) à Nantes et au Japon, donne des récitals à Londres, Moscou, Liège, Bruxelles, Istanbul, Washington, Miami…

David Kadouch enregistre en 2007 le 5ème Concerto de Beethoven « L’Empereur » lors d’un concert live à la Philharmonie de Cologne (Naxos), en 2010 l’intégrale des Préludes de Chostakovitch (TransartLive). Dernières parutions : un disque Schumann avec le Concert sans orchestre et le Quintette opus 44 avec le Quatuor Ardeo (Decca/Universal) un disque de musique russe avec Moussorgski Tableaux d’une exposition, Medtner Sonate et Taneïev Prélude et fugue (Mirare) et un disque « En plein Air » avec des œuvres de Bach, Schumann, Janacek, et Bartok (Mirare)

Daniel Barenboïm le choisit pour participer à l’enregistrement du DVD “Barenboïm on Beethoven” au Symphony Center de Chicago (diffusion mondiale) et pour l’émission « Thé ou Café » que France 2 lui consacre. Il l’invite à remplacer Murray Perahia à Jérusalem, et tout récemment à remplacer Lang Lang à Ramallah, en Palestine. Arte l’a suivi à cette occasion (documentaire diffusé dans « Maestro »).

David Kadouch est « Révélation Jeune Talent » des Victoires de la Musique 2010 et « Young Artist of the Year » aux Classical Music Awards 2011.

 

 

Quatuor Modigliani

Philippe Bernhard, Loïc Rio : violons
Laurent Marfaing : alto
François Kieffer : violoncelle

« Le Quatuor Modigliani fait partie à l'évidence de la cour des grands. » Le Monde
   Le Quatuor Modigliani, formé en 2003 par quatre proches amis est devenu l'un des quatuors les plus demandés au monde, invité dans des lieux tels que le Théâtre des Champs-Elysées, la Cité de la Musique, le Musikverein  et le Konzerthaus de Vienne, le Wigmore Hall de Londres, le Concertgebouw d'Amsterdam, la Philharmonie de Luxembourg, le Bozar de Bruxelles, la Library of Congress de Washington, le Kimmel Center de Philadelphie, Carnegie Hall, la Tonhalle de Zurich, les festivals de la Roque d'Anthéron, Montreux, Lucerne, Rheingau, Bad Kissingen, Schleswig-Holstein, la Folle Journée de Nantes, mais aussi plusieurs salles majeures en France comme la MC2 de Grenoble, la Coursive de La Rochelle, l'Opéra d'Avignon, l'Opéra de Lille, la Salle Molière de Lyon, l'Opéra de Bordeaux, la Salle Poirel de Nancy, le Grand Théâtre de Provence à Aix, le TAP de Poitiers.
En 2014 et 2015, le quatuor se produit à la Konzerthaus de Berlin, à la Cité de la Musique, à Carnegie Hall, au Wigmore Hall, à l'Auditori de Barcelone, à la Schubertiade de Schwartzenberg, à la Philharmonie de Cologne, à la Laeiszhalle de Hambourg, au Konzerthaus de Vienne, à la Philharmonie de Luxembourg, au Festival de Lanaudière et au Domaine Forget au Québec, Au Festival de Maverick aux Etats-Unis, au Festival de Musique de Chambre de Copenhague, au Festival de Radio-France et Montpellier. Il repartira en tournée aux Etats-Unis, au Japon, en Australie.
Le Quatuor Modigliani poursuit depuis cinq ans  une riche et étroite collaboration avec le label Mirare. Après un premier disque Haydn (Grand Prix du disque de l'Académie Charles Cros, Sélection du mois du magazine Strad, Sélection Bayerische Rundfunk, **** Klassik.com, 5 Diapasons) puis un très beau Mendelssohn en 2010 (disque du mois du magazine allemand Fonoforum) suscitant l'admiration de multiples critiques majeurs de différents pays et un disque Brahms en compagnie du pianiste Jean-Frédéric Neuburger et de la mezzo Andrea Hill, le quatuor sortait en avril 2012 son quatrième disque baptisé « Intuition »  rassemblant des quatuors de jeunesse de Mozart, Schubert et Arriaga. Il présentait en janvier 2013 un disque de musique française (Debussy-Ravel-Saint-Saëns), lui aussi couvert d'éloges par la critique internationale (le disque reçoit notamment les ffff de Télérama). Pour son sixième disque, le quatuor revient à Haydn, avec trois quatuors de la maturité du compositeur (opus 50 n°1, opus 76, n°1 et opus 77 n°1). Jean-Luc Macia dans Diapason écrit « Dix ans déjà que le Quatuor Modigliani nous gratifie de disques remarquables...On applaudit, de plage en plage, la justesse des tempos, la légèreté de la polyphonie,...et surtout leur manière de toujours faire chanter les thèmes de Haydn. »
Un an seulement après leur formation, les Modigliani s'étaient révélés à l'attention internationale en remportant successivement trois Premiers Prix aux Concours Internationaux d'Eindhoven (2004), Vittorio Rimbotti de Florence (2005) et aux prestigieuses Young Concert Artists Auditions de New York (2006). Après avoir reçu l'enseignement du Quatuor Ysaÿe, puis suivi les master-classes de Walter Levin et de Gyorgy Kurtag à Pro-Quartet, le Quatuor Modigliani est invité à travailler aux côtés du Quatuor Artemis à la Berlin Universität der Künste .
Le quatuor se produit en musique de chambre avec Sabine Meyer, Renaud Capuçon, Jean-Frédéric Neuburger, Michel Dalberto, Augustin Dumay, Henri Demarquette, Abdel Rahman el Bacha, Gary Hoffman, Boris Berezovsky, Paul Meyer, Lise Berthaud, Michel Portal, Gérard Caussé, Marie-Elisabeth Hecker ou Daniel Müller-Schott.
En 2014, le Quatuor Modigliani se voit confier la direction artistique des Rencontres Musicales d'Evian. Après treize ans d'interruption, le festival créé en 1976 par Antoine Riboud et longtemps dirigé par (feu) Mstislav Rostropovich, entame une nouvelle ère sous l'impulsion conjointe de l'Evian Resort et du Quatuor Modigliani.
Grâce au soutien de généreux mécènes, le quatuor Modigliani a le privilège de jouer quatre magnifiques instruments italiens.
Philippe Bernhard joue un violon de Giovanni Battista Guadagnini de 1780, Loic Rio joue un violon d'Alessandro Gagliano de 1734, Laurent Marfaing joue un alto de Mariani de 1660, François Kieffer joue un violoncelle de Matteo Goffriller "ex-Warburg" de 1706.

Votre réaction