Pierre Corneille / La Place Royale

Théâtre de Lorient Dramateek 20

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

Pierre Corneille
La Place royale ou l’amoureux extravagant

Mise en scène, décor et costumes: Éric Vigner
Lumière: Pascal Noël
Chorégraphie: Béatrice Massin
Maquillage et coiffure: Soizic Sidoit
Collaboration artistique: Jutta Johanna Weiss
Assistant à la mise en scène: Tommy Milliot
Assistant au décor: Nicolas Guéniau
Assistante costume: Sophie Hoarau
Reportage photographique: Alain Fonteray
Dramaturgie: Sabine Quiriconi
Masques: Arnaud Goualou

Vlad CHIRITA (Doraste), Lahcen ELMAZOUZI (Lysis), Eye HAIDARA (Angélique), Hyunjoo LEE (Phylis), Tommy MILLIOT (Polymas), Nico ROGNER (Cléandre) et Isaïe SULTAN (Alidor)

Angélique aime Alidor et son amour est payé de retour. Mais celui-ci se refuse à sacrifier sa liberté, quitte à perdre celle qu’il adore en la poussant dans les bras de son meilleur ami, Cléandre. De chassés-croisés en manipulations, ces jeux cruels de l’amour et du désir ne laisseront personne indemne…

Après un long compagnonnage avec le théâtre de Corneille, Éric Vigner relit la pièce sous le prisme de l’utopie amoureuse d’Alidor. S’entourant d’une équipe de jeunes comédiens d’origines multiples réunis en une « Académie », le metteur en scène chorégraphie le ballet des corps, des objets et des couleurs dans l’espace pour nous livrer un spectacle d’un baroque stylisé.

Théâtre de Lorient

Le Théâtre de Lorient fait partie du réseau national des théâtres labellisés Centres dramatiques nationaux par le Ministère de la culture. Au nombre de trente-huit, les centres dramatiques (35 nationaux et 3 régionaux) sont dirigés par des metteurs en scène. Ils sont l’un des éléments majeurs et structurants de la politique de décentralisation culturelle avec pour mission de développer la création, la production et la diffusion théâtrales dans les régions. Dans un esprit d’ouverture et de partage, le Théâtre de Lorient a la spécificité de porter un projet artistique centré sur le théâtre mais complété par des missions de diffusion de la danse, des arts du cirque, de la musique et de spectacles jeune public.
Le Théâtre de Lorient présente chaque saison plus de 40 spectacles (130 représentations) et accueille 50 000 spectateurs. Il déploie son activité sur deux lieux et trois salles en parfaite complémentarité : le CDDB (338 places), le Grand Théâtre (1038 places), le Studio (100 places).
Depuis la nomination de Rodolphe Dana à la direction du Théâtre le 1er janvier 2016, le collectif artistique du Théâtre de Lorient est composé de comédiens, d’auteurs et de metteurs en scène issus de sa compagnie Les Possédés.
Les deux artistes associées au Théâtre de Lorient de septembre 2016 à septembre 2019 sont Julie Deliquet, collectif In Vitro, et Jeanne Candel, compagnie La Vie brève.

  • Parvis du Grand Théâtre CS 40325, 56325 Lorient Cedex, France
  • web

Eric Vigner

Après des études supérieures d’arts plastiques, ÉRIC VIGNER étudie l’art dramatique à l’École de la Rue Blanche, puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans les classes de DENISE BONAL, MICHEL BOUQUET, GÉRARD DESARTHE, DANIEL MESGUICH. Acteur, il joue sous la direction de JEAN-PIERRE MIQUEL, CHRISTIAN COLIN, BRIGITTE JAQUES avec laquelle il partagera l’aventure d’ELVIRE JOUVET 40. Au cinéma, il tourne avec PHILIPPE DE BROCA, BENOÎT JACQUOT, MARIA DE MEDEIROS.

"Mieux vaut parler comme on veut que comme il faut,
ou sinon, je vais me taire, c’est à choisir."
ROLAND DUBILLARD, LA MAISON D'OS

En 1990, ÉRIC VIGNER fonde la Compagnie Suzanne M. Éric Vigner avec LA MAISON D’OS de ROLAND DUBILLARD qu’il crée dans une usine désaffectée d’Issy-les-Moulineaux comme un manifeste esthétique, artistique et politique du théâtre qu’il désire produire : travailler à partir de l’écriture contemporaine ou classique, dramatique ou poétique et la confronter dans un rapport dialectique à la réalité des lieux qu’il investit. "Placer le spectateur dans le corps même de l’écriture." À l’invitation du Festival d’Automne en 1991, il recrée LA MAISON D’OS dans les fondations de la Grande Arche de la Défense à Nanterre.

En 1993, il rencontre MARGUERITE DURAS lorsqu’il adapte au théâtre son livre LA PLUIE D’ÉTÉ. Suivront de nombreuses mises en scènes de l’auteure, avec l’entrée au répertoire de la Comédie-Française de SAVANNAH BAY en 2002, LA BÊTE DANS LA JUNGLE présenté au Kennedy Center à Washington en 2004, PLUIE D’ÉTÉ À HIROSHIMA pour le 60ème Festival d’Avignon au Cloître des Carmes en 2006. En 2013, il crée en anglais GATES TO INDIA SONG, d’après LE VICE-CONSUL et INDIA SONG. C’est la première fois à la veille de fêter le centenaire de la naissance de MARGUERITE DURAS le 4 avril 1914, que l’Inde rêvée de l’auteure rencontre la réalité de l’Inde par le corps des acteurs indiens. Ce spectacle est présenté dans le cadre du Festival Bonjour India à Bombay, Calcutta puis Delhi. En 2014, ÉRIC VIGNER reprend le travail sur LE VICE CONSUL (TEXTE-THÉÂTRE-FILM) avec les élèves du Groupe 41 de l’école du Théâtre National de Strasbourg pour leur atelier de sortie.

Tout en s’attachant aux écritures contemporaines, ÉRIC VIGNER développe une nouvelle approche des classiques français – BAJAZET de RACINE (Comédie-Française 1995), L’ILLUSION COMIQUE de CORNEILLE (Théâtre Nanterre-Amandiers 1996), MARION DE LORME de HUGO (Théâtre de la Ville 1999), L’ÉCOLE DES FEMMES de MOLIÈRE (Comédie-Française 1999) et OTHELLO de SHAKESPEARE (Odéon – Théâtre de l’Europe 2008). À l'international, il crée en coréen au Théâtre National de Corée à Séoul LE BOURGEOIS GENTILHOMME de MOLIÈRE et LULLY (Prix France/Corée 2004), repris à l’Opéra Comique à Paris en 2006. En 2007, il met en scène LE BARBIER DE SÉVILLE en albanais pour les comédiens du Théâtre National de Tirana. En 2008, il crée en anglais DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON de BERNARD-MARIE KOLTÈS au 7 Stages à Atlanta.

"La question aujourd'hui est de savoir si on peut proposer une nouvelle forme de théâtre, un autre rapport au monde à travers un nouveau type de rapport au public. C'est, en fait, la question urgente de l'avenir du théâtre en tant qu'art, qu'il s'agit de poser."
ÉRIC VIGNER

À la direction du CDDB – Théâtre de Lorient, Centre Dramatique National, depuis 1996, ÉRIC VIGNER met en place un projet artistique consacré à la découverte et à l’accompagnement d’une nouvelle génération d’auteurs et de metteurs en scène : ARTHUR NAUZYCIEL, ÉRIC RUF, DANIEL JEANNETEAU, LUDOVIC LAGARDE, OLIVIER CADIOT...

Metteur en scène d’opéra, ÉRIC VIGNER travaille avec le chef d’orchestre CHRISTOPHE ROUSSET et les TALENS LYRIQUES sur des œuvres du répertoire baroque : LA DIDONE de CAVALLI (Opéra de Lausanne 2000), L’EMPIO PUNITO de MELANI (Bach Festival Leipzig 2003) et ANTIGONA de TRAETTA (Théâtre du Châtelet à Paris 2004). En 2013, il crée à Lorient ORLANDO de HAENDEL avec JEAN-CHRISTOPHE SPINOSI et l’ENSEMBLE MATHEUS (Théâtre du Capitole à Toulouse, Opéra Royal de Versailles).

Parallèlement, ÉRIC VIGNER dirige régulièrement des ateliers de recherche dans les écoles d’art dramatique en France et à l’étranger : Bruxelles, Lausanne, Montréal, Atlanta, Sydney. Ce goût pour la transmission le conduit à fonder en octobre 2010, pour trois ans, l’Académie internationale de Théâtre de Lorient, réunissant 7 jeunes acteurs d’origine étrangère. Avec l’Académie, ÉRIC VIGNER crée LA PLACE ROYALE de CORNEILLE, GUANTANAMO de FRANK SMITH et LA FACULTÉ de CHRISTOPHE HONORÉ (Festival d’Avignon 2012).

A l’initiative du Centquatre en 2013, ÉRIC VIGNER reprend les minutes du procès BRANCUSI CONTRE ÉTATS-UNIS dans la salle Matisse du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Ce manifeste qu’il avait créé pour le 50ème Festival d'Avignon en 1996 puis pour l’inauguration de l’atelier Brancusi au Centre Georges Pompidou en 1997 sera repris dans une nouvelle version en 2015 dans des lieux d’exposition d’art contemporain.

Votre réaction