Coronation of King George II

Chapelle Royale Versailles ClassicAll 158

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium


Le Couronnement du Roi George II

THE KING'S CONSORT
Robert King, direction

William Child: O Lord, Grant The King A Long Life

Georg Friedrich Haendel: Grande Procession Instrumentale, d'après l'ouverture de Deborah

Henry Purcell: I was glad when they said unto me

Georg Friedrich Haendel: « Let Thy Hand Be Strengthened », Hymne du couronnement de Georges II, HWV 259

Thomas Tallis: Litanie, O God, the Father of Heaven

John Blow: Come, Holy ghost

Georg Friedrich Haendel: « Zadok the Priest », Hymne du couronnement de Georges II, HWV 258

John Blow: Behold, O God our defender

Georg Friedrich Haendel: « The King Shall Rejoice », Hymne du couronnement de Georges II, HWV 260

Orlando Gibbons: Te Deum

John Blow: God spake sometime in visions

Georg Friedrich Haendel: « My Heart is Inditing », Hymne du couronnement de Georges II, HWV 261


Robert King et le King's Consort nous font voyager en 1727, le jour du couronnement du roi George II d’Angleterre… Dans le faste de la Chapelle Royale du Château de Versailles, les musiciens présentent une reconstitution du programme musical original de l'événement, comprenant notamment quatre hymnes de Haendel composés spécialement pour l’occasion.

Pour son couronnement à l'Abbaye de Westminster le 22 octobre 1727, le futur roi George II demande à Haendel, devenu sujet britannique quelques mois plus tôt, d’écrire la musique de la cérémonie. Ce dernier compose les quatre Coronation Anthems (Hymnes du couronnement) : « Let Thy Hand Be Strengthened » pour l’intronisation, le célèbre « Zadok the Priest » pour l’onction (chanté depuis à chaque couronnement), « The King Shall Rejoice » pour le sacre et « My Heart is Inditing » pour le couronnement de la reine. Sont également interprétés des œuvres cérémoniales de Child, du plain-chant de Blow, une antienne de Purcell, un Te Deum de Gibbons et les Litanies de Tallis ; le tout entremêlé de superbes fanfares et processions de tambours et trompettes.

Chapelle Royale Versailles

La Chapelle royale a été achevée à la fin du règne de Louis XIV, en 1710. Elle est la cinquième – et dernière – des chapelles qui se sont succédées dans le château depuis Louis XIII. Jules Hardouin-Mansart en propose le plan au roi en 1699. Le Premier architecte meurt en 1708 sans voir la fin des travaux qui sont achevés par son beau-frère Robert De Cotte.

L’élévation générale du bâtiment emprunte à l’architecture gothique son élévation, ses grandes verrières ou ses contreforts. Dédiée à saint Louis, saint patron du roi et ancêtre de la maison royale, la Chapelle, par son allure générale, fait écho à la Sainte-Chapelle de Paris qu’il avait fondée. L’élévation intérieure, dans sa distribution en deux niveaux, reprend la répartition habituelle des chapelles palatines, mais son traitement architectural, avec la puissante colonnade qui règne au premier étage, s’inspire ostensiblement de l’Antiquité.


Le plafond de la voûte, qu’Hardouin-Mansart a voulu sans aucun arc doubleau pour en faire une surface entièrement unie, est consacré à la Sainte-Trinité : au centre, Dieu le Père dans sa gloire par Antoine Coypel, dans l’abside La Résurrection par Charles de La Fosse et, au-dessus de la tribune royale, La Descente du Saint‑Esprit par Jean Jouvenet.

  • 1 Place Léon Gambetta, 78000 Versailles, France
  • web

The King's Consort

The King’s Consort est un des premiers ensembles européens sur instruments d’époque. Fondé en 1980, The King’s Consort et son célèbre chœur se produisent en tournée sur les cinq continents et donne des concerts dans presque tous les pays d'Europe, au Japon, à Hong Kong, en Extrême-Orient, aussi bien qu’en Amérique du Nord et du Sud. Avec cent titres à son catalogue et plus d’un million de CDs de vendus, The King’s Consort est l’un des ensembles sur instruments anciens qui a le plus enregistré. L'ensemble enregistre pour le label VIVAT.

Depuis plus de trois décennies, The King’s Consort, sous la direction artistique de Robert King, présente une audacieuse variété de répertoire allant de 1550 à nos jours sur la plupart des plus grandes scènes européennes. À son actif, sept apparitions aux BBC Proms, ainsi que des représentations du spectaculaire programme du Couronnement de Georges II, la reconstitution vénitienne de Lo Spozalizio, la Messe en Si Mineur et la Passion selon Saint Matthieu de Bach, Elijah de Mendelssohn au Royaume-Uni et dans toute l’Europe, des représentations mises en scène de The Fairy Queen en Espagne et en Grande-Bretagne, le concert d’ouverture pour les célébrations Purcell à la BBC TV, et le Requiem de Mozart dans un cadre aussi spectaculaire que celui du Palais de l’Alhambra à Grenade. Parmi les opéras mis en scène figurent Ottone de Haendel au Japon et en Angleterre, Ezio de Haendel au Théâtre des Champs Elysées à Paris, The Indian Queen de Purcell dans le théâtre historique de Schwetzingen en Allemagne. Les tournées en dehors de l’Europe les ont amenés à se produire en concerts, ou encore pour des opéras, au Japon, à Hong Kong, aux Philippines, au Mexique, au Brésil, en Argentine et à travers les États-Unis et le Canada.

Les enregistrements de The King’s Consort remportent de nombreux prix internationaux et sont vendus à plus d’un million et demi d’exemplaires. Bien que cet orchestre soit particulièrement apprécié pour ses nombreux enregistrements de Haendel et Purcell, son catalogue comprend également des œuvres de compositeurs allant d’Albinoni à Zelenka, incluant la Messe en Si de J. S. Bach, La Petite Messe Solennelle de Rossini, la musique sacrée de Mozart, et l’impressionnante reconstitution vénitienne de Lo Sposalizio. Au sein de l’intégrale des Odes et Welcome Songs, Secular Songs et Sacred Music figurent vingt cinq premières mondiales hissant ainsi The King’s Consort au rang d’interprète majeur de Purcell. The King’s Consort s’est fait également remarquer par ses nombreux enregistrements d’oratorios et d’opéras de Haendel. Parmi leurs enregistrements figurent également l’intégrale de la musique sacrée de Monteverdi, et celle en dix CDs de l'intégrale de la musique sacrée de Vivaldi. Également encensés par la critique, l’enregistrement du Couronnement du Roi George II promu immédiatement au rang de best-seller ainsi que la pittoresque Ode à la Sainte Cécile de Haendel, le Requiem de Michael Haydn, « Meilleur enregistrement de chant choral » de la BBC Music Magazine, et un CD de musique sacrée de Mozart avec la soprano Carolyn Sampson.

Pour le label VIVAT, The King’s consort enregistre en première mondiale un extravagant programme de musique sacrée de Stanford et Parry, largement acclamé par la critique qui est nominé aux Gramophone Awards, suivi par des enregistrements dédiés à Couperin, Beethoven, Monteverdi, Haendel, Purcell, Mendelssohn et plus récemment A Voice from Heaven.

Le Chœur de The King’s Consort enregistre la bande originale de la musique de film de The Kingdom of Heaven de Ridley Scott, ainsi que celles du Monde de Narnia, de Pirates des Caraïbes, de Souris City et de Da Vinci Code.

The King’s Consort s’est produit récemment en tournées européennes avec La Passion selon Saint-Matthieu et la Messe en Si de Bach, Le Messie de Haendel dans toute l’Europe - dont Lyon en France, Le Couronnement du Roi George II au Château de Versailles (avec enregistrement audio-visuel), les Requiems de Mozart et Michael Haydn à Lucerne, Paulus de Mendelssohn au Gewaudhaus à Leipzig et au Enescu Festival à Bucarest, La Création de Haydn au Flanders Festival, Dies Natalis de Finzi et Les Illuminations de Britten au Wigmore Hall et au festival Midsummer du Château d’Hardelot, The Fairy Queen, King Arthur et Dido and Aeneas de Purcell au Theater an der Wien, la version de Mendelssohn de 1833 d’Israel in Egypt de Haendel au Leipzig Gewandhaus, au Rheingau Festival et au Festival de La Chaise-Dieu, ainsi qu’en tournée en Autriche, en Belgique, au Danemark, en France, en Hongrie, à Malte, Mexico, aux Pays-Bas, au Portugal, en Roumanie, en Espagne, en Suisse.

Votre réaction