Tout doit disparaître

Cinefeel 85

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium


Tout doit disparaître
Ecrit et réalisé par Jean-Marc Moutout

Image Valérie Le Gurun, Alexandre Monnier
Son : Eric Boisteau, Jacques Sans
Montage : Marie-Hélène Mora
Mixage : Roland Boom
Musique : Alain Besson, Toups Bebey
Décors : Guillemette Gilles, Valérie Raymond
Scénario : Jean-Marc Moutout
Interprétation : Romain Lagarde, Emile Abossolo Mbo, Bruno Lopez

A Paris, des travailleurs temporaires attendent un éventuel emploi journalier de déménageur dans une agence d’intérim. Parmi eux, deux novices : un Français, Jean-Pierre, et un Camerounais, Théo. Ils se retrouvent en banlieue pour effectuer, croient-ils, un déménagement ordinaire.

Sur le large sujet actuel qu'est la précarité de vie d'une partie grandissante de la  population  française,  le  film propose un témoignage.
En écrivant le scénario, je me suis attaché à retrouver des faits et des comportements que j'avais vus. Il était nécessaire de relater cette expérience, de la faire partager, car, dans sa simplicité, sa banalité même, elle expose nombre de problèmes de notre société. Elle répond à une exigence de cinéaste: montrer la réalité des gens qui m'entourent.

Cette histoire met en relation le chômage, le travai temporaire et l'exclusion. Nous voyons ici les conditions d'embauche en intérim, mode de travail en constant développement. Or, les intérimaires sont trimballés    d'un lieu à un autre dans une totale ignorance. Ils ne connaissent ni la nature, ni la durée de leur engagement, pas plus que leur salaire.  Mais l'offre  est  telleme incertaine qu'elle ne se refuse pas.

Ce qui se joue quotidiennement dans des agences d'intérim c'est l'éventuelle  possibilité de subvenir aux besoins premiers. L'exclusion est avant tout cette impossibilité.

En ce sens, le face à face de la famille indienne et des intérimaires donne la mesure de la misère: pour ne pas être définitivement exclus de la société, des hommes en expulsent d'autres qui vivent les mêmes difficultés, les faisant franchir la limite qui les guette eux-mêmes.


Prix:

Festival du Film de Saint-Paul-Trois-Châteaux : Prix de la Ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux (1997)
Festival International du court métrage d'Hambourg : Mention spéciale du jury (1997)
Festival du court métrage - Vélizy-Villacoublay : Prix du jury (1997)
Travelling - festival de cinéma de Rennes : Prix du foyer des jeunes travailleurs (1997)
Festival national du court métrage de Clermont-Ferrand : Grand prix national (1997)
Festival européen du film court de Brest : Grand prix du court métrage français (1996)
Festival de Nevers à l'Aube : Mention spéciale du jury (1996)

 

Sélections:

Festival Cinébanlieue (2008)
Festival du film indépendant de Séoul (1998)
Kinofilm - Manchester European Short Film Festival (1997)
Festival itinérant de films européens d'Ankara (festival longs et courts métrages) (1997)
l'Alternativa - Festival de Cinema independent de Barcelona (1997)
Festival international du cinéma francophone en Acadie FICFA (1997)
Festival Dei Popoli (Festival documentaire) (1997)
Seminci - Festival international du cinéma de Valladolid (1997)
(1997)
Côté Court en Seine Saint Denis - Pantin (1997)
Festival du film francophone de Tübingen - Stuttgart (1997) Quinzaine des Réalisateurs (1997)
Festival international du Film de Locarno (1996)

 

Produit par le GREC avec le soutien du CNC

Jean-Marc Moutout

Jean-Marc Moutout est un réalisateur et scénariste français né le 16 mars 1966 à Marseille, en France, et diplômé de l’ESEC en 1987. Il réalise le court métrage Tout doit disparaître en 1996 pour lequel il obtient le grand prix au festival de Clermont- Ferrand. Il est le réalisateur de plusieurs longs métrages dont La fabrique des sentiments (2007),  De bon matin (2010) ainsi que plusieurs épisodes de la série Le bureau des légendes (Eric Rochant).

  • Auteur, Réalisateur / Réalisatrice

Votre réaction