Orange Blossom @ les Oreilles en Pointe 2015

Les Oreilles en Pointe Jazzee 22

{{comments.length}} Chapitrage(s)

  • {{formatTimestamp(comment.timestamp)}} {{comment.content}}
    delete save cancel
You can skip this ad in 15 sec or switch to premium for a "no ads" experience. {{countDown}} seconds remaining
Skip ad

Vous pourriez aussi aimer

logo 4K
{{doc.forte}}

{{doc.title}}

{{doc.artistNames}} Premium

Vingt ans, déjà, que les Nantais sillonnent les routes du monde entier, avec pour seuls bagages leurs instruments et leurs passions, leurs envies. Vingt ans qu'ils composent au gré de leurs rencontres, de leurs coups de cœur, des musiques qui s'inscrivent dans le temps, celui de la mémoire des peuples, des chants séculaires. Autour de l'architecte musical Carlos Robles Arenas, l'univers électro-rock-oriental d'Orange Blossom s'épanouit aujourd'hui avec l'arrivée d'une nouvelle chanteuse venue d'Egypte, Hend Ahmed Hassan, une voix de soleil qui vibre de tout son souffle et qui transperce l'âme. La voix d'une génération qui s'est levée.

Retrouvez sur la scène du festival les Oreilles en Pointe Hend Ahmed Hassan (chant), accompagnée de Carlos Robles Arena (batterie, percussions), PJ Chabot (violon), Antoine Passet (guitare), et Fatoma Dembele (percussions) !

Les Oreilles en Pointe

Le festival Les Oreilles en Pointes est axé sur la découverte de nouveaux talents. Il s’agit de répertoires et de tours de chant originaux, mettant en avant des artistes peu ou mal connus et pas seulement dans le cadre hexagonal ou francophone.

Créé en 1991 par l’association du même nom, le festival LES OREILLES EN POINTE est la plus ancienne manifestation chanson de la région stéphanoise.

  • 44 rue de la tour de Varan 42700 Firminy
  • web

Orange Blossom

Orange Blossom est un groupe français basé à Nantes, dont le style musical mélangeant diverses origines se situe entre la musique électronique pure et la world music d'influences arabe et occidentale.

Orange Blossom – dont le nom est tiré du morceau Orange Blossom Special (1961) du groupe suédois The Spotnicks – est le fruit de la rencontre musicale, en 1993, de Pierre-Jean Chabot (violon et basse), Jay C. (chant, guitare et orgue), et Éric (guitare et orgue). Ils enregistrent des cassettes audio, donnent des concerts, et participent en 1994 au baptême rock de la MJC de Rezé. Le groupe se stabilise en 1995 avec l'arrivée de Carlos Robles Arenas – Mexicain d'origine, ayant vécu sur différents continents avant de venir s'installer à Nantes – à la batterie et au djembé (il s'occupe également des samples), puis le départ d'Éric. Les influences musicales revendiquées – trip hop, rock progressif, musique arabe et musiques du monde – par le groupe sont alors Joy Division, Transglobal Underground, Tricky, Minimal Compact et Tindersticks.

Après deux cassettes audio autoproduites, leur premier album, Orange Blossom, sort en mai 1997 sur le label Prikosnovénie et se vend à 15 000 exemplaires. Avant la sortie du second album, le groupe subit plusieurs influences, notamment dans le domaine des musiques ethniques et traditionnelles. Ils rencontrent et collaborent avec plusieurs artistes étrangers, comme le percussionniste Yelemba d'Abidjan ou le collectif égyptien Ganoub, avant de se lancer dans une tournée en Égypte, en France et en Belgique. Mais, le chanteur Jay C. n'adhère plus à ces influences et se sépare du groupe en 2000 pour créer Prajna. En 2001, Mathias Vaguenez (percussionniste) et Leïla Bounous (chanteuse algéro-bretonne) se joignent aux deux autres musiciens. Le groupe travaille durant deux ans sur un nouvel album, Everything Must Change, qui est sorti le 28 février 2005 sur le label Bonsaï Music. Cet album plaît notamment à Robert Plant, chanteur de Led Zeppelin, qui propose au groupe de faire la première partie de la tournée du groupe britannique pour une quinzaine de concerts. De nouvelles dissensions dans le groupe apparaissent à l'issue de la tournée qui suit la publication de l'album conduisant finalement au départ de Leïla Bounous.

Depuis l'été 2012, le groupe se compose de Carlos Robles Arenas (batterie/machine), PJ Chabot (violon), la chanteuse égyptienne Hend Ahmed (chant), Rasim Biyikli (clavier), Sylvain Corbard (basse), Fatoma Dembélé (percussions). Ensemble, ils peaufinent les compositions (dont les textes sont confiés à Hend Ahmed) pour publier en septembre 2014, sur le label Washi Washa, leur troisième album en vingt ans de carrière, Under the Shade of Violets, qui s'inscrit dans la lignée du précédent opus.

Discographie :

1994 : Cassette audio de six titres
1996 : Cassette audio de quatre titres
1997 : Orange Blossom
2005 : Everything Must Change
2014 : Under the Shade of Violets

Votre réaction